Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Présentation > Description détaillée de l'adulte (extrémité de l'abdomen)

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Description détaillée

 

L'extrémité de l'abdomen

 

 

 

J'ai fourni la description détaillée de l'abdomen de Silba adipata McAlpine dans un chapitre spécifique.

Dans le présent chapitre, je traite plus particulièrement de l'extrémité de l'abdomen, selon le plan suivant : extrémité de l'abdomen de la femelle, extrémité de l'abdomen du mâle.

Les descriptions qui suivent sont inspirées de celles fournies par Filippo SILVESTRI, auxquelles j'ajoute des observations, photographies et vidéos personnelles.

Référence : SILVESTRI F. - Sulla Lonchaea aristella Beck. (Diptera : Lonchaeidae) dannosa alle infiorescenze e fruttescenze del caprifico e del fico, Bollettino del Laboratorio di Zoologia Agraria in Portici, 1917, vol.12, pp. 123 -146.

 

EXTRÉMITÉ DE L'ABDOMEN  DE LA FEMELLE

 

A l'extrémité de l'abdomen de la femelle Silba adipata McAlpine, on observe un orifice terminal par lequel passe l'ovipositeur (neuvième et dixième segments de l'abdomen), qui est rétractile.

 

OVIPOSITEUR RÉTRACTÉ

La pointe de l'ovipositeur au repos est en général visible car elle dépasse très légèrement de l'orifice terminal porté par le septième segment de l'abdomen, en forme d'anneau.

Silba adipata McAlpine : femelle avec pointe de l'ovipositeur visible au centre de l'orifice terminal (vue de dessous)

Silba adipata McAlpine : femelle avec pointe de l'ovipositeur visible au centre de l'orifice terminal (vue de dessous)

Mais j'ai remarqué qu'il n'est pas rare que cette pointe soit rétractée dans l'abdomen et non visible.

Silba adipata McAlpine : femelle sans pointe de l'ovipositeur visible (vue de dessous)

Silba adipata McAlpine : femelle sans pointe de l'ovipositeur visible (vue de dessous)

 

OVIPOSITEUR SORTI

Dans un piège, la femelle déploie presque toujours l'ovipositeur (en partie ou totalement) avant de mourir. Voir la photographie ci-après, prise à la surface du liquide attractif d'un piège.

Cette photographie se prête particulièrement à l'examen de la partie terminale de l'abdomen de la femelle de Silba adipata McAlpine. 

Silba adipata McAlpine : disposition des segments terminaux de l'abdomen (ovipositeur sorti) - vue dorsale

Silba adipata McAlpine : disposition des segments terminaux de l'abdomen (ovipositeur sorti) - vue dorsale

On y distingue nettement le septième segment, dernier segment de couleur noire noir de l'abdomen, rétréci et en forme d'anneau, qui porte l'orifice terminal. Généralement, en vue dorsale comme ci-dessus, ce segment est peu visible car presque entièrement recouvert par le sixième segment. C'est habituellement en vue ventrale qu'on le voit nettement.

Après lui, le huitième segment, membraneux et rétractile est transparent. Il recouvre comme une gaine le neuvième segment (qui ne sort jamais plus loin), suivi du dixième à l'extérieur du huitième.

Les neuvième et dixième segments, rétractiles et disposés en pointe, formant l'ovipositeur (pour F. SILVESTRI, le huitième segment, membraneux et rétractile, ne fait pas partie de l'ovipositeur).

F. SILVESTRI fournit en page 125 de son article la figure II-8, que je reproduis ci-après.

Silba adipata McAlpine : disposition des segments terminaux de l'abdomen lorsque l'ovipositeur est sorti (vue dorsale)

Silba adipata McAlpine : disposition des segments terminaux de l'abdomen lorsque l'ovipositeur est sorti (vue dorsale)
(de haut en bas : le septième segment, dernier visible de l'abdomen et en forme d'anneau ;  le huitième,
membraneux et rétractile ; les neuvième et dixième, rétractiles et disposés en pointe)
Crédit : F. SILVESTRI ; fig. II-8

 

DETAIL DE L'ACULEUS

Le dixième et dernier segment de l'abdomen de la femelle est dénommé l'aculeus. C'est le deuxième segment, rétractile et en pointe, de l'ovipositeur.

Il porte en face ventrale (un peu au-dessus de la pointe) un orifice invisible à l'oeil nu par lequel passent les oeufs lors de la ponte et dans lequel le mâle introduit son aedeagus (organe copulatoire) lors de l'accouplement.

Silba adipata McAlpine : détail de l'aculeus (dernier segment de l'abdomen femelle), face ventrale

Silba adipata McAlpine : détail de l'aculeus (dernier segment de l'abdomen femelle), face ventrale
(Crédit : Alain COSTA)

Concernant le détail de l'aculeus, F. SILVESTRI fournit en page 125 de son article la figure II-9 (reproduite ci-après).

Silba adipata McAlpine : vue ventrale de l'aculeus, deuxième segment de l'ovipositeur

Silba adipata McAlpine : vue ventrale de l'aculeus, deuxième segment de l'ovipositeur
(noter l'orifice de ponte et copulatoire)
Crédit : F. SILVESTRI ; fig. II-9

 

OBSERVATIONS EX SITU DE FEMELLES AVEC L'OVIPOSITEUR SORTI

Ex situ (bocaux d'élevage par exemple), l'ovipositeur est assez facilement observable car, sans doute sous l'effet du stress, la mouche femelle le sort par intermittence et de façon plus ou mois complète (voir photographies ci-après).

Silba adipata McAlpine :  femelle avec ovipositeur sorti, vue de dessous

Silba adipata McAlpine :  femelle avec ovipositeur sorti, vue de dessous

 

Silba adipata McAlpine : ovipositeur d'une jeune femelle aux ailes dépliées mais non encore colorée de noir

Silba adipata McAlpine : ovipositeur d'une jeune femelle aux ailes dépliées mais non encore colorée de noir
(moins de trois quarts d'heure de vie)

 

Silba adipata McAlpine : segmentation de l'abdomen et ovipositeur (jeune femelle non encore colorée de noir)

Silba adipata McAlpine : segmentation de l'abdomen et ovipositeur (jeune femelle non encore colorée de noir)
(moins de trois quarts d'heure de vie)

 

OBSERVATION SUR LE FIGUIER D'UNE FEMELLE AVEC L'OVIPOSITEUR SORTI

Sur le figuier, Silba adipata McAlpine ne sort pratiquement jamais entièrement l'ovipositeur, sauf pour la ponte.

Il m'est arrivé parfois de détecter sur une vidéo une femelle sortant très légèrement et brièvement l'ovipositeur, alors qu'elle se trouve sur un rameau ou une feuille de figuier (phénomène invisible à l'œil nu).

Mais il est très rare de pouvoir observer hors ponte une femelle ayant complètement sorti son ovipositeur. Je n'ai eu qu'une seule fois la possibilité de le faire, en septembre 2019, alors que la nuit était presque tombée. Le peu de lumière m'a contraint à éclaircir fortement la vidéo lors du montage, ce qui explique la qualité moyenne de celle-ci, que j'ai néanmoins décidé de publiier compte tenu du caractère exceptionnel de l'observation (voir ci-après la vidéo, en deux parties).

Malgré la très faible luminosité, j'ai pu discerner à l'œil nu l'ovipositeur entièrement sorti.

 

Silba adipata McAlpine : femelle sur rameau de figuier, avec ovipositeur entièrement sorti (cas très rare)

 

Silba adipata McAlpine : femelle sur rameau de figuier, avec ovipositeur entièrement sorti (cas très rare)

 

 

EXTRÉMITÉ DE L'ABDOMEN DU MÂLE

 

Chez le mâle de Silba adipata McAlpine, on observe à l'extrémité de l'abdomen le cinquième segment, qui est beaucoup plus développé que les autres (et également beaucoup plus développé que les segments d'extrémité de l'abdomen de la femelle).

La partie dorsale de ce cinquième segment recouvre le terminalia,  petit ensemble de structure complexe qui comprend notamment l'organe copulatoire (aedeagus, édéage) et l'anus situé au-dessus de celui-ci

Voir vidéo ci-après.

 

Silba adipata McAlpine : extrémité de l'abdomen d'un adulte mâle
(noter le segment terminal de l'abdomen très développé et, sous celui-ci, le terminalia mâle)

 

La photographie qui suit montre l'extrémité de l'abdomen mâle, vue de dessous.

Silba adipata McAlpine : extrémité de l'abdomen d'un individu mâle (face ventrale)

Silba adipata McAlpine : extrémité de l'abdomen d'un individu mâle (face ventrale)
(sous le large cinquième segment, l'apex de l'abdomen montrant le débouché du conduit anal et l'aedeagus)

F. SILVESTRI ne donne pas d'informations descriptives textuelles pour l'apex abdominal du mâle et pour l'organe copulatoire (aedeagus). ll en fournit toutefois deux figures (II-10 et II-11) en page 125 de son article, que je reproduis ci-après

Silba adipata McAlpine : apex abdominal du mâle (vue ventrale en 10 et vue latérale en 11

Silba adipata McAlpine : apex abdominal du mâle (vue ventrale en 10 et vue latérale droite en 11)
(noter que l'aedeagus est fin et dirigé vers l'arrière ; il est noté P)
Crédit : F. SILVESTRI

L'apex de l'abdomen se voit mieux sur le jeune mâle non encore coloré de noir (moins de trois quarts d'heure de vie), alors que l'abdomen est encore relativement cylindrique.

Silba adipata McAlpine : abdomen d'un jeune mâle non encore coloré de noir (face ventrale)

Silba adipata McAlpine : abdomen d'un jeune mâle non encore coloré de noir (face ventrale)
(sous le cinquième segment, on observe l'apex de l'abdomen, comportant notamment l'anus et l'aedeagus)

 

Silba adipata McAlpine : détail de l'abdomen d'un jeune mâle non encore coloré de noir (vu de dessous)

Silba adipata McAlpine : détail de l'abdomen d'un jeune mâle non encore coloré de noir (vu de dessous)
(sous le cinquième segment, on observe l'apex de l'abdomen, comportant notamment l'anus et l'aedeagus)

 

 

Retour au début de la page Début page   Retour au sommaire Sommaire