Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Infestation > Attaques sur figues fleurs du figuier 'Grise de la Saint-Jean' (2019)

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Etude des attaques de la saison 2019

Figuier 'Grise de la Saint-Jean'

(figues fleurs)

 

 

 

Dans le présent chapitre, je rends compte de l'étude des attaques de Silba adipata McAlpine sur les figues fleurs d'un figuier de la variété 'Grise de la Saint-Jean', réalisée lors de la saison 2019.

Selon le plan suivant : dates et conditions de l'étude, décompte des figues fleurs, répartition des attaques, historique des ramassages des figues fleurs (avec déductions des dates d'attaques).

 

DATES ET CONDITIONS DE L'ETUDE

 

J'ai mis à profit l'expérimentation d'un piège appâté au phosphate diammonique sur mon figuier bifère 'Grise de la Saint-Jean', menée en 2019, pour étudier la répartition des attaques de Silba adipata McAlpine au fil de la saison (au-delà de l'étude des captures et des pertes de récolte pour évaluation de l'efficacité du piège posé).

Le figuier support de l'étude est conduit en demi-tige avec ramure aérée. Agé de 25 ans, il mesure 3 mètres de haut et 4 mètres de large (il a été rabattu à l'âge de 20 ans pour transplantation).

La durée totale (deux récoltes) de l'expérimentation du piège sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean' a été de 183 jours (6 mois) - du 20 mars au 19 septembre 2019.

Mais l'étude des attaques de Silba adipata McAlpine sur les figues fleurs couvre la période du 25 mars (atteinte de la taille requise pour l'attaque - diamètre 1,5 cm - par les premières figues fleurs) au 9 juillet (récolte des dernières figues fleurs mûres). Soit trois mois et demi.

 

Remarque  : chevauchement entre les figues fleurs immatures et les figues immatures de la deuxième récolte.

Le 12 juin, les plus grosses des figues de deuxième récolte du figuier 'Grise de la Saint-Jean' présentaient un diamètre de 1,5 à 1,8 cm, donc avaient atteint ou légèrement dépassé la taille critique d'attaque de Silba adipata McAlpine (diamètre 1,5 cm).

A cette même date, aucune figue fleur de la variété 'Grise de la Saint-Jean' n'était déjà mûre ou même au stade de véraison (début de mollissement et de changement de couleur).

Ainsi, à partir du 12 juin, le figuier 'Grise de la Saint-Jean' était potentiellement attractif pour Silba adipata McAlpine pour la ponte dans les figues fleurs immatures et dans les figues de deuxième récolte immatures (en sus des activités de nutrition sur feuilles et sur rameaux de l'année).

Les figues fleurs immatures (vertes et dures) avaient atteint, pour la majorité d'entre elles, un diamètre de 3,8 à 4 cm.

 

A l'issue de chacun des ramassages de figues fleurs attaquées, chacune d'entre elles a subi les opérations suivantes :

- mesure du diamètre au pied à coulisse.

- examen de la surface à l'aide d'une loupe pour rechercher des trous de sortie de larve ; comptage des trous éventuels.

- ouverture et recherche de larves.

- mesure de la taille des larves trouvées (sur les graduations du pied à coulisse, avec l'aide d'un loupe et d'une pince à dissection pour tenir les larves et orienter leur position par rapport aux graduations).

Les figues fleurs attaquées portant des trous de sortie de larve et celles n'en présentant pas ont été ensuite dénombrées séparément.

En sus des figues fleurs attaquées, les figues fleurs mûres récoltées ont été comptées et leur date de récolte a été consignée.

 

DÉCOMPTE DES FIGUES FLEURS

 

A la date du 9 juillet (récolte des dernières figues fleurs mûres), le décompte des figues fleurs 'Grise de la Saint-Jean' s'établissait comme suit.

Total de la production de figues fleurs : 101 (production 2019 exceptionnellement faible).

Figues fleurs attaquées par Silba adipata McAlpine :

- Figues fleurs immatures : 54.

- Figues fleurs décelées au stade de la véraison ou mûres : 5.

Soit un total de 59 figues fleurs attaquées (59 %).

Figues fleurs mûres et saines récoltées : 42 (41 %).

 

REPARTITION DES ATTAQUES SUR FIGUES FLEURS

 

DATES CLEFS POUR LES FIGUES FLEURS

Atteinte de la taille critique d'attaque de Silba adipata McAlpine (diamètre 1,5 cm) par les premières figues fleurs : 25 mars.

Première (et seule) figue fleur attaquée : le 26 mars (début des attaques significatives : le 31 mars).

Récolte des premières figues fleurs mûres : 25 juin.

Dernière attaque de figues fleurs  : 1er juillet.

Figues immatures dures et vertes (de taille requise pour l'attaque de Silba adipata McAlpine) présentes sur l'arbre jusqu'au 5 juillet.

Récolte des dernières figues fleurs mûres : 9 juillet (2 figues fleurs apparues très tardivement en milieu de rameaux ont mûri les 18 et 20 août ; cas exceptionnels non pris en compte dans l'étude).

 

ANALYSE DE LA REPARTITION DES ATTAQUES SUR FIGUES FLEURS
 

Remarques liminaires

Les dates des attaques (déterminées à partir des figues ramassées lors de chacun des relevés du piège) figurent dans le sous-chapitre qui suit ("Historique des ramassages de figues fleurs").

Toutefois, lors de l'analyse, j'ai lissé sur quelques jours (variables en fonction de l'intervalle avec le relevé précédent) les pics d'attaques trop accentués qui peuvent apparaître du fait de l'incidence de la règle de datation simplificatrice "pour les figues avec trous de sortie de larve, le jour de ramassage est considéré comme jour de sortie des larves".

En fait, pour un certain nombre de figues avec trous de sortie de larve, les larves ont abandonné la figue quelques jours avant le jour du ramassage des figues.
 

Analyse

Les attaques de Silba adipata McAlpine ont débuté le 26 mars (une seule figue).

Mais, à l'exception de cette attaque isolée, le début des attaques a eu lieu le 31 mars, soit 6 jours après la possibilité d'attaques ouverte par l'atteinte de la taille critique (diamètre 1,5 cm) par les premières figues fleurs immatures (25 mars).

Trois phases se sont succédé : attaques significatives, attaques très faibles à nulles, absence totale d'attaques.

Phase 1 : attaques significatives (31 mars au 16 avril ; 17 jours) - 75 % du total des attaques sur figues fleurs.

Pour cette phase, on relève une moyenne de 3 attaques par jour, mais les attaques ont été nettement plus nombreuses au cours de la deuxième semaine.

Phase 2 : attaques très faibles à nulles (17 avril au 1er juillet ; deux mois et demi) - 25 % du total des attaques sur figues fleurs.

Pour cette phase, on note de très faibles attaques (moyenne de 1 figue attaquée tous les 5 jours). L'analyse fait également apparaître l'occurrence en cours de phase de séquences d'absence totale d'attaques de quelques jours.

Phase 3 : absence totale d'attaques (2 au 9 juillet ; 8 jours).
 

Synthèse

Pour la première récolte (figues fleurs) du figuier de la variété 'Grise de la Saint-Jean', on peut résumer la répartition des attaques de Silba adipata McAlpine au fil de la saison 2019 de la façon suivante.

L'essentiel des attaques (75 %) se concentre sur 17 jours (première quinzaine d'avril). Puis, on constate (concernant 25 % des attaques) une période de deux mois et demi (deuxième quinzaine d'avril et mois de mai et juin) comportant de très faibles attaques et des séquences d'absence d'attaques de quelques jours. Suivie d'une absence totale d'attaques pendant 8 jours (jusqu'au 9 juillet, terme de la récolte).
 

Interprétation

La recherche des causes de la répartition des attaques exposée ci-dessus s'inscrit dans une démarche globale d'interprétation concernant l'ensemble des comportements d'attaque observés sur 3 figuiers au cours de  2019 ('Grise de la Saint-Jean' pour les deux récoltes, 'Bellone' et 'Col de Dame Noire').

Voir l'interprétation globale dans le chapitre "Variabilité des attaques au fil de la saison".

 

HISTORIQUE DES RAMASSAGES DE FIGUES FLEURS

(AVEC DEDUCTIONS DES DATES D'ATTAQUES)

 

METHODE DE DETERMINATION DES DATES D'ATTAQUES

La détermination des dates d'attaques de Silba adipata McAlpine s'obtient par déduction à partir des observations réalisées au cours de chacun des relevés du piège (présence de trous de sortie de larve sur les figues attaquées, taille des larves contenues dans les figues attaquées ne présentant pas de trous de sortie de larve).

Durées biologiques à prendre en compte : durée de l'incubation des oeufs et durée du développement de la larve (entre la naissance et l'abandon de la figue).

Selon F. SILVESTRI, la durée de l'incubation des oeufs est de 8 jours en avril et de 3 jours en été ; la durée de vie de la larve dans la figue est de 24 jours en avril et de 6 à 7 jours en été.

Référence : SILVESTRI F., 1917, Sulla Lonchaea aristella Beck. (Diptera : Lonchaeidae) dannosa alle infiorescenze e fruttescenze del caprifico e del fico, Bollettino del Laboratorio di Zoologia Agraria in Portici, vol.12, pp. 123 -146.
 

Cas d'une figue portant des trous de sortie de larve

Pour une figue portant des trous de sortie de larve, la date de l'attaque dépend donc de la période considérée.

En avril : 32 jours avant l'abandon de la figue par les larves (incubation des oeufs : 8 jours + développement complet de la larve :  24 jours).

En été : 9 à 10 jours avant l'abandon de la figue par les larves (incubation des oeufs : 3 jours + développement complet de la larve : 6 à 7 jours).

Par simplification, je considère que la date de détection (ramassage) de la figue est la date de sortie des larves.

D'autre part, entre les deux délais possibles pour la période d'été, je retiens celui de 10 jours.
 

Cas d'une figue ne présentant pas de trous de sortie de larve

Pour une figue attaquée ne présentant pas de trous de sortie de larve, je déduis la date de l'attaque à partir de la taille de la larve.

Dans un premier temps, il convient de déduire l'âge de la larve à partir de sa taille, sachant que la taille à la naissance est d'environ 1 mm. 

L'accroissement de la taille en été est de 1 mm par jour. Déduit des données suivantes : taille de la larve à la naissance 1 mm et taille à complet développement 7 à 8 mm. Donc accroissement de taille de 6 à 7 mm pour le développement complet. Durée du développement complet de la larve en été : 6 à 7 jours.

L'accroissement de la taille en avril est de 1 mm tous les 3,5 à 4 jours - je retiens 4 jours par simplification. Déduit des données suivantes : taille de la larve à la naissance 1 mm et taille à complet développement 7 à 8 mm. Donc accroissement de taille de 6 à 7 mm pour le développement complet. Durée du développement complet de la larve en avril : 24 jours.

En été, le nombre de jours de vie = nombre de mm de la taille - 1.

Exemple : une larve de 4 mm de long trouvée en été a un âge de 4 - 1 = 3 jours.

En avril, le nombre de jours de vie = (nombre de mm de la taille - 1) x 4.

Exemple : une larve de 4 mm de long trouvée en avril a un âge de (4 - 1 = 3) x 4 = 12 jours.

Une fois déterminé l'âge de la larve, il faut ajouter la durée d'incubation des oeufs (8 jours en avril et 3 jours en été) pour obtenir le délai séparant de la ponte, donc pour dater l'attaque.

Exemples : en avril, une figue contenant une larve de 12 jours a été attaquée 20 jours auparavant ; en été, une figue contenant une larve de 3 jours a été attaquée 6 jours auparavant.

La saison des figues fleurs s'est terminée le 9 juillet. Je prends en compte pour d'éventuelles attaques détectées au mois de juillet les durées d'incubation des oeufs et de développement complet de la larve indiquées pour l'été par F. SILVESTRI.

Pour les mois de mai et juin, F. SILVESTRI ne précise pas les deux durées précitées.

L'été débutant le 21 juin et les températures de juin étant déjà très élevées dans ma région, je retiens pour le mois de juin les durées biologiques indiquées pour l'été par F.SILVESTRI.

Pour le mois de mai, je considère que le raccourcissement des durées biologiques est de l'ordre de la moitié de celui constaté entre le mois d'avril et le mois de juin (ce dernier considéré comme période d'été).

Soit, pour le mois de mai, des valeurs estimées à 6 jours (5,5 jours arrondis) pour la durée d'incubation des oeufs et 16 jours pour la durée du développement complet de la larve.

 

HISTORIQUE DES RAMASSAGES DES FIGUES FLEURS - DATES D'ATTAQUES

Ayant décidé de coupler l'étude des attaques de Silba adipata McAlpine avec l'expérimentation d'un piège appâté au phosphate diammonique, j'ai effectué la détection et le ramassage sur l'arbre des figues fleurs attaquées lors des relevés de celui-ci (posé le 20 mars sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Les relevés du piège, donc les ramassages des figues fleurs attaquées, n'étaient pas soumis à une fréquence pré-définie.

Mais je me suis attaché à respecter un intervalle maximum de l'ordre d'une semaine entre deux relevés (sauf pour le relevé n° 3, pour lequel l'intervalle avec le relevé précédent a été de 20 jours).

Les récoltes de figues fleurs mûres étant indépendantes des relevés du piège.
 

27 mars (relevé du piège n° 1)

Aucune figue attaquée n'a été détectée (et aucune capture d'individus de Silba adipata McAlpine n'a été constatée).

Lors de ce relevé, réalisé 7 jours après la pose du piège (20 mars), les plus grosses figues fleurs présentaient pour la plupart un diamètre de 1,4 cm. J'ai mesuré 1,6 cm pour le diamètre de l'une d'entre elles et il se peut qu'il en ait existé une ou deux autres de même diamètre.

Je puis donc attribuer le 25 mars (deux jours avant le relevé) comme date d'atteinte de la taille critique d'attaque de Silba adipata McAlpine (diamètre : 1,5 cm) par les premières figues fleurs.

 

7 avril (relevé du piège n° 2 ; intervalle de 11 jours avec le relevé précédent)

Aucune figue attaquée n'a été détectée.

Les premières captures d'individus de Silba adipata McAlpine ont été constatées.

 

27 avril (relevé du piège n° 3 ; intervalle de 20 jours avec le relevé précédent)

Premières détections de figues fleurs attaquées : 14 figues fleurs attaquées, dont une avec deux trous de sortie de larve (j'ai ouvert cette figue et elle ne contenait plus de larves).

Déduction de la date d'attaque pour la seule figue avec trous de sortie de larve.

Elle a été attaquée au moins 32 jours auparavant (8 jours d'incubation des oeufs + 24 jours de développement complet des larves). Soit au plus tard le 26 mars.

Le début des attaques peut donc être daté du 26 mars.

Contrôle de cohérence de cette date.

Lors du relevé précédent (7 avril),  au cours duquel je n'ai pas détecté de figues attaquées, la larve (issue de l'attaque 12 jours auparavant) était âgée de 4 jours (en tenant compte des 8 jours d'incubation des oeufs). Elle mesurait moins de 2 mm (1 mm à la naissance et moins de 1 mm d'accroissement). Il se peut que la figue n'ait pas encore viré au rouge ou qu'elle m'ait échappé lors de ma recherche de figues attaquées sur l'arbre.

Si l'on tient compte d'une durée minimale de 10 jours de maturation des oeufs (entre l'accouplement et la ponte), l'accouplement a eu lieu le 16 mars, alors que les premières captures se situent entre le 28 mars et le 7 avril (à une date ne pouvant pas être plus précisément déterminée en raison de la fréquence des relevés). Le délai entre la date de l'accouplement et la date des premières captures reste à expliquer...

La durée de maturation des oeufs en avril n'est pas indiquée par F. SILVESTRI. Mais le fait qu'il précise "en été" pour la durée de 10 jours sous-entend que la durée de maturation des oeufs peut être différente (et vraisemblablement plus longue) à d'autres périodes.

Sans autres éléments, la seule approximation qui pourrait être faite pour déterminer la durée de maturation des oeufs en dehors de l'été seraient un calcul proportionnel effectué par analogie avec la durée d'incubation des oeufs et basé sur la différence de celle-ci entre avril et l'été fournie par F. SILVESTRI.

Déduction des dates d'attaques pour les 13 figues détectées qui ne présentent pas de trous de sortie de larve.

J'ai ouvert ces figues et recherché des larves. Elles contenaient chacune de 2 à 7 larves. Pour la majorité de ces figues, les larves étaient de deux tailles nettement différentes (3 mm et 6 mm), ce qui indiquait au moins deux pontes espacées de plusieurs jours pour la même figue.

Les larves de 3 mm de long étaient âgée de 8 jours (2 mm d'accroissement à raison de 1 mm tous les 4 jours).

Les larves de 6 mm de long étaient âgée de 20 jours (5 mm d'accroissement à raison de 1 mm tous les 4 jours).

Pour ces 13 figues, les attaques ont eu lieu de 16 à 28 jours auparavant.

Soit du 31 mars au 11 avril.

 

4 mai (intervalle entre les deux relevés 7 jours)

Détection : 3 figues fleurs attaquées ; diamètre de 2,8 à 3,3 cm ; une d'entre elles avec un trou de sortie de larve.

J'ai ouvert ces figues et je n'ai pu trouver aucune larve.

Déduction des dates d'attaques.

La figue fleur avec trous de sortie de larve a été attaquée 32 jours auparavant, soit le 2 avril.

Pour les 2 autres figues fleurs attaquées, les larves n'ayant pas pu être trouvées devaient mesurer 1 à 2 mm, donc être âgées au plus de 4 jours.

L'attaque (ponte) a eu lieu 12 jours auparavant et date donc du 22 avril.

 

12 mai (intervalle 8 jours)

Détection : 6 figues fleurs attaquées ; diamètres de 3,3 et 3,4 cm ; toutes avec 1 ou 3 trous de sortie de larve ; une d'entre elles ramassée au sol en voie de dessèchement.

J'ai ouvert ces figues et je n'ai pas  trouvé de larves, sauf dans l'une d'elles, pourvue d'un trou de sortie de larve et qui contenait deux larves de 7 mm de longueur.

Déduction des dates d'attaques.

Pour les 5 figues fleurs ramassées sur l'arbre portant des trous de sortie de larve, les attaques datent de 32 jours auparavant, soit du 10 avril.

La figue fleur avec trous de sortie de larve en voie de dessèchement au sol a dû être oubliée lors du relevé précédent alors qu'elle présentait déjà des trous de sortie de larve.

On peut estimer qu'elle a été attaquée le 2 avril.

 

18 mai (intervalle 6 jours)

Détection : 23 figues fleurs attaquées ; diamètre de 3 à 3,8 cm, toutes avec trous de sortie de larve (1, 2 ou 3, le plus souvent 3 ; une des figues en présentait 4) - Une dizaine de larves sont sorties des figues entreposées sur un plateau, en attente d'inspection. Tailles des larves :  4 à 6 mm. J'ai ouvert les 23 figues et je n'ai pas trouvé d'autres larves.

Déduction des dates d'attaques.

Les 23 figues fleurs présentant des trous de sortie de larve, les attaques ont eu lieu 32 jours auparavant, soit le 16 avril.

 

27 mai (intervalle 9 jours)

Détection : 4 figues fleurs attaquées ; diamètre de 3,2 à 3,7 cm ;  toutes avec trous de sortie de larve (1 pour deux d'entre elles et 3 pour les deux autres).

J'ai ouvert les 4 figues et je n'ai trouvé aucune larve.

Déduction des dates d'attaques.

En considérant les durées biologiques estimées pour le mois de mai et sachant que les 4 figues fleurs présentent des trous de sortie de larve : les attaques ont eu lieu 22 jours auparavant (6 jours d'incubation des oeufs et 16 jours de développement complet des larves).

Soit le 5 mai.

 

1er juin (intervalle de 5 jours)

Aucune figue attaquée détectée.

 

5 juin (intervalle de 4 jours)

Aucune figue attaquée détectée.

 

12 juin (intervalle 7 jours)

Détection : 1 figue fleur attaquée ; diamètre 3,8 cm et avec 3 trous de sortie de larve. J'ai ouvert la figue et n'ai trouvé aucune larve.

Déduction de la date d'attaque.

En considérant pour le mois de juin les durées biologiques d'été : la figue fleur présentant des trous de sortie de larve, l'attaque a eu lieu 10 jours auparavant (3 jours d'incubation des oeufs et 7 jours de développement complet des larves).

Soit le 2 juin.

Rappel : certaines figues de deuxième récolte ont atteint le 12 juin la taille critique d'attaque de Silba adipata McAlpine (diamètre 1,5 cm). A partir de cette date, l'inspection des figues attaquées lors de chacun des relevés a donc concerné les deux récoltes.

 

21 juin (intervalle 9 jours)

Aucune figue fleur attaquée n'est détectée.

 

25 juin (intervalle 4 jours)

Détection - Figues fleurs immatures attaquées : 1 (diamètre : 2,5 cm ; avec 6 larves de deux tailles nettement différentes, 3 mm et 6 mm, ce qui implique au moins deux pontes espacées de quelques jours) ; figues fleurs mûres attaquées : 3 (à peine mûres, avec chacune de 2 à 3 trous de sortie de larve) ; figues fleurs mûres et saines récoltées : 5.

Déduction des dates d'attaques.

En considérant pour le mois de juin les durées biologiques d'été.

Les 3 figues fleurs à peine mûres présentent des trous de sortie de larve et ont donc été attaquées 10 jours auparavant, soit le 15 juin (elles étaient alors au stade immature).

Les larves les plus anciennes de la figue fleur immature mesurent 6 mm. Elles sont âgées de 5 jours.

L'attaque la plus ancienne sur cette figue a donc eu lieu 8 jours auparavant, soit le 17 juin.

Remarque : les premières figues fleurs (à peine) mûres ont été récoltées le 25 juin. Pour la plus grosse d'entre elles : 4,6 cm de diamètre, 48 g.

 

28 juin (intervalle 3 jours)

Détection - Figues fleurs immatures attaquées : 0 (presque toutes les figues fleurs sont au stade de la véraison) ; figues fleurs mûres attaquées : 1 (stade de la véraison, couleur jaune ; avec 2 trous de sortie de larve) ; figues fleurs mûres saines récoltées : 5.

Déduction de la date d'attaque.

La figue fleur au stade de la véraison (qui présente des trous de sortie de larve) a été attaquée 10 jours auparavant, soit le 18 juin (elle était alors au stade immature).

 

30 juin (intervalle avec le relevé de piège précédent : 2 jours)

Figues fleurs mûres saines récoltées : 2.

Mais aucune figue fleur attaquée détectée.

 

1er juillet : pas de relevé du piège, ni de ramassage de figues attaquées, mais récolte de 10 figues fleurs mûres saines.

La plus petite : diamètre 3,2 cm et poids 23 g. La plus grosse : diamètre 4,6 cm et poids 52 g.

J'avais noté que la plupart des figues récoltées était en début de véraison (figue encore verte commençant à mollir) le 28 juin, soit trois jours avant. Certaines auraient mérité un jour de plus sur l'arbre pour être mûres à point.

Il faut donc compter 4 jours après le début de la véraison pour que les figues fleurs 'Grise de la Saint-Jean' atteignent la pleine maturité.

J'ai souhaité affiner cette observation sur deux figues témoins, que j'ai signalées dès le début de la véraison par un morceau de tissu attaché sur leur rameau porteur. Le nombre de 4 jours pour atteindre la maturité à point a été confirmé.

 

2 juillet : pas de relevé du piège, ni de ramassage de figues attaquées, mais récolte de 16 figues fleurs mûres.

Parmi celles-ci, 15 étaient saines (tailles et poids analogues à ceux de la récolte du jour précédent) et 1 avait été attaquée (pas de trous de sortie de larve et présence d'une larve de 6 mm).

Déduction de la date de l'attaque : larve âgée de 5 jours, donc attaque datant de 8 jours, soit le 24 juin

A cette date, la figue (récoltée au stade début véraison + 4 jours) était immature.

 

4 juillet : pas de relevé du piège, ni de ramassage de figues attaquées, mais récolte d'une figue fleur mûre saine.

 

5 juillet (intervalle avec relevé précédent : 5 jours)

Détection - Figues fleurs immatures attaquées : 1 ; figues fleurs mûres attaquées : 0 ; figues fleurs mûres saines récoltées : 2. 

Tailles des larves : 4 à 6 mm.

Diamètre de la figue fleur attaquée : 2,5 cm.

Déduction de la date d'attaque.

Les larves les plus anciennes contenues dans la figue fleur immature étaient âgées de  5 jours, donc l'attaque peut être datée de 8 jours auparavant, soit du 27 juin.

Figue fleur immature attaquée par Silba adipata McAlpine (voile rouge dans la région de l'ostiole)

Figue fleur immature attaquée par Silba adipata McAlpine (voile rouge dans la région de l'ostiole)
(cas rare d'une figue fleur de milieu de rameau, apparue tardivement - taille réelle sur écran de 18.5 ")

 

Figue fleur attaquée par Silba adipata McAlpine (voile rouge dans la région de l'ostiole)

Figue fleur immature attaquée par Silba adipata McAlpine (voile rouge dans la région de l'ostiole)
(variété 'Grise de la Saint-Jean' ; diamètre réel : 2,5 cm) 
 

9 juillet (intervalle : 4 jours)

Détection - Figues fleurs immatures attaquées : 1 ; figues fleurs mûres attaquées : 0 ; figues fleurs mûres saines récoltées : 2.

Diamètre de la figue fleur attaquée : 2,3 cm. Larves de 6 mm.

Déduction de la date d'attaque.

La figue fleur immature attaquée contenait des larves âgées de 5 jours, donc a été attaquée 8 jours auparavant, soit le 1er juillet. C'est la dernière figue fleur attaquée dans la saison.

Remarque : dernières figues fleurs mûres récoltées.

Fin de l'étude des attaques des figues fleurs.

Deux figues fleurs mûres (dernières figues fleurs, apparues très tardivement en milieu de rameaux de l'année précédente) sont parvenues à maturité les 18 et 20 août. Ces cas exceptionnels n'ont pas été pris en compte dans l'étude.

Les ramassages effectués lors des relevés de piège suivants (du 15 juillet au 19 septembre) n'ont concerné que des figues de deuxième récolte (à l'exception des deux figues précitées).
 

Remarque : l'analyse des tailles des figues attaquées est intégrée dans le chapitre "Taille et position des figues attaquées".

 

 

Retour début page Début page   Retour au sommaire Sommaire