Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Moyens de lutte > Pulvérisation d'argile.

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Pulvérisation d'argile

 

 

 

Dans la lutte contre la mouche de l'olivier (Dacus oleae Gmelin), la pulvérisation d'argile est un procédé utilisé depuis quelques années. Son principe est de déposer sur les fruits une couche d'argile qui forme une barrière minérale inerte dissuadant la mouche de les piquer.

Cette argile se trouve aujourd'hui facilement en coopérative agricole sous forme de poudre mouillable. Il en existe plusieurs types, dont l'argile blanche (kaolinite calcinée) et l'argile verte du Velay (illite).
 

TEMOIGNAGE DE REMI PECOUT

Rémi PECOUT, technicien à la Chambre d'agriculture du Var, m'a fait part d'une remarque intéressante émanant de producteurs d'olives. Ceux-ci ont constaté que sur les figuiers se trouvant au milieu d'oliviers de production traités à l'argile, le problème de mouche de la figue avait disparu.

L'argile pulvérisée sur les oliviers, se répandant aussi sur les figuiers, semble avoir eu le même effet dissuasif pour Silba adipata McAlpine que pour Dacus oleae Gmelin.

Rémi PECOUT m'a indiqué que quelques producteurs de figues en mode biologique du bassin de l'AOP 'Figue de Solliès' avaient manifesté de l'intérêt pour les pulvérisations d'argile.
 

EXPERIMENTATION DE MARIE SINGER 

Marie SINGER, technicienne en arboriculture au CIVAMBIO 66, a procédé en 2015 à un essai de pulvérisation de kaolin sur des figues de la variété 'Bourjassote Noire' dans un verger commercial des Pyrénées-Orientales conduit en mode biologique.

Référence : M. SINGER - Essais de lutte contre la mouche Lonchaea aristella dans un verger de figuiers (Résultats 2015), Flash technique arboricole n° 2 du 2/02/2016, Sud & Bio / CIVAMBIO 66.

Dans cette première expérimentation, l'objectif était de déterminer si le dépôt d'argile sur les figues empêcherait la commercialisation de celles-ci, destinées au marché de frais.

Pour cela, dans la période du 23 juin au 19 août 2015, 3 arbres du verger, proches les uns des autres, ont été « blanchis » par pulvérisation d’argile Sokalciarbo WP à la dose de 3%.

Les arbres ont été soumis à un nombre d’applications d'argile différent : l’arbre 1 a reçu 4 traitements, l’arbre 2 en a reçu 3 et l’arbre 3 n’en a reçu que 2.

Les figues de chacun des trois arbres ont été examinées à la récolte.

Premier constat : sur un échantillon de 30 figues par arbre, Marie SINGER n'a pas observé de différence significative de l'aspect « poussiéreux » des figues entre les trois lots, pourtant soumis à des applications de l’argile en nombres différents.

Figues traitées au kaolin contre Silba adipata McAlpine et Ceratitis capitata Wiedemann

Figues traitées au kaolin contre Silba adipata McAlpine et Ceratitis capitata Wiedemann
(de droite à gauche : 4, 3 et 2 traitements ; pas de différence d'aspect visible)
Crédit : Marie SINGER -
CIVAMBIO 66

Second constat de Marie SINGER : les figues traitées conservent longtemps l'apparence blanchâtre que leur confère l’argile pulvérisée.

Le producteur a indiqué qu’il n’a pas rencontré de problèmes pour commercialiser les figues maculées d'argile, mais il a précisé qu'il en aurait certainement connu si toute sa production avait eu le même aspect.

 

Je pense que la pulvérisation d'argile pourrait présenter un intérêt en culture commerciale biologique du Figuier et qu'il convient d'approfondir les expérimentations pour déterminer sa réelle efficacité contre Silba adipata McAlpine (et Ceratitis capitata Wiedemann).

Mais, en culture d'amateur, je crains que le spectacle dans un verger ou un jardin d'un figuier maculé d'argile pulvérisée n'ôte toute joie de ramasser les figues, voire de prendre un figuier pour compagnon.

Pour un passionné de figuier comme moi, il est difficile d'envisager la pulvérisation d'argile car le rapport à ce fruitier ancestral de nos régions méditerranéennes passe d'abord par la vision d'un arbre naturellement beau qui me procure toujours cette étrange émotion dont je ne me suis jamais lassé...

 

 

Retour au début de la page Début page   Retour au sommaire Moyens de lutte