Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Moyens de lutte > Utilisation d'un répulsif

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Utilisation d'un répulsif

 

 

 

C'est le troisième procédé non utilisé auquel j'ai pensé (après l'obturation de l'ostiole et l'ensachage des figues) lors de mes longues séances de traque photographique au pied des figuiers.

On peut imaginer que le répulsif anti-mouches soit diffusé à partir de tubes ou plaquettes suspendus au figuier, ou qu'il soit déposé sur chacune des figues (vaporisateur, gel, pastille autocollante diffusant le répulsif...).

Le dépôt d'un répulsif sur chacune des figues, à n'importe quel endroit de celle-ci, dès qu'elle a un diamètre proche de 1,5 cm (taille critique pour l'attaque de la mouche noire du Figuier) serait plus rapide que l'obturation de l'ostiole, qui exige plus de minutie.

Ce procédé serait donc utilisable en culture d'amateur, voire pour les cultures commerciales en mode biologique.

Les problématiques connexes sont bien entendu l'absence de toxicité alimentaire et la non dénaturation de la figue (aspect, goût, odeur).

Il faut également que le répulsif soit efficient pendant plusieurs mois avec une seule application, pour que son action joue sur la totalité de la période de nocivité de Silba adipata McAlpine.

Bien évidemment, l'idéal serait que le même répulsif soit également efficient contre Ceratitis capitata Wiedemann, voire Drosophila suzukii Matsumura.

Des expérimentations réalisées par l'université de Californie (Riverside) ont montré que le butyl anthranilate (d'odeur agréable et classé inoffensif pour la consommation humaine) s'avère être un répulsif très efficace contre Drosophila suzukii Matsumura.

Référence : KRAUSE PHAM C., RAY A., 2015, Conservation of olfactory avoidance in Drosophila species and identification of repellents for Drosophila suzukii, Scientific Reports 5, 11527.

Mais je n'ai pas trouvé de documentation faisant état d'existence de répulsifs contre Silba adipata McAlpine.

 

 

Retour au début de la page Début page   Retour au sommaire Moyens de lutte