Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Présentation > Observations d'individus femelles

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Observations d'individus femelles

 

 

 

Les caractères distinctifs du mâle et de la femelle chez Silba adipata McAlpine (espace interoculaire et extrémité de l'abdomen) sont exposés dans le chapitre "Reconnaître le mâle et la femelle".

A titre d'application pratique de ces caractères distinctifs, le présent chapitre regroupe des observations d'individus femelles.

Sachant qu'un autre chapitre présente des observations d'individus mâles.

 

ESPACE INTEROCULAIRE LARGE

Sur la photographie ci-dessous, l'extrémité de l'abdomen des deux individus de Silba adipata McAlpine n'est pas visible, mais leur espace interoculaire large permet d'identifier deux femelles.

Silba adipata McAlpine : deux individus femelles sexables par leur espace interoculaire large

Silba adipata McAlpine : deux individus femelles sexables par leur espace interoculaire large

J'ai remarqué que l'espace interoculaire des femelles est toujours plus large que celui des mâles, mais que sa largeur est variable selon les individus. Sur certaines femelles, il est nettement large, sur d'autres, il est moyennement large (voir ce second cas sur la photographie ci-après).

Silba adipata McAlpine pondant dans l'ostiole d'une figue immature

Silba adipata McAlpine pondant dans l'ostiole d'une figue immature
(noter l'espace interoculaire large de la femelle - un oeil exercé remarque qu'il est moyennement large)

 

IDENTIFICATION D'UNE FEMELLE

Les deux observations ci-après montrent qu'il est possible de sexer une femelle de Silba adipata McAlpine par un agrandissement photographique permettant de mettre en évidence un espace interoculaire large.
 

OBSERVATION 1

Silba adipata McAlpine se nourrissant sur une figue mûre

Silba adipata McAlpine se nourrissant sur une figue mûre

 

Silba adipata McAlpine : individus femelle, reconnaissable à son espace interoculaire large

Silba adipata McAlpine : individu femelle, reconnaissable à son espace interoculaire large

 

OBSERVATION 2

Silba adipata McAlpine : individus consommant le latex exsudant de trous de ponte de la cératite

Silba adipata McAlpine : individus consommant le latex exsudant de trous de ponte de la cératite (Ceratitis capitata Wiedemann)

 

Silba adipata McAlpine : individu femelle, reconnaissable à son espace interoculaire large

Silba adipata McAlpine : individu femelle, reconnaissable à son espace interoculaire large

 

SEGMENTATION ETROITE DE L'EXTREMITE DE L'ABDOMEN ET ORIFICE TERMINAL

L'identification de la femelle de Silba adipata McAlpine est facile si l'extrémité de l'abdomen est visible, même si l'individu n'est pas photographié en gros plan,

Silba adipata McAlpine : individu femelle

Silba adipata McAlpine : individu femelle
(noter la segmentation étroite de l'extrémité de l'abdomen et l'orifice terminal)

 

Silba adipata McAlpine : individu femelle

Silba adipata McAlpine : individu femelle
(noter la segmentation étroite de l'extrémité de l'abdomen et l'orifice terminal)

 

Silba adipata McAlpine : individu femelle

Silba adipata McAlpine : individu femelle
(noter la segmentation étroite de l'extrémité de l'abdomen et l'orifice terminal)

Le large orifice terminal de l'abdomen de la femelle est facile à observer sur les photographies, in situ et ex situ, en diverses positions de la mouche de la figue.

Silba adipata McAlpine : deux individus femelles

Silba adipata McAlpine : deux individus femelles
(noter la segmentation étroite de l'extrémité de l'abdomen et l'orifice terminal)

 

POINTE DE L'OVIPOSITEUR

En général, la pointe de l'ovipositeur dépasse légèrement de l'orifice terminal

Silba adipata McAlpine : individu femelle sur bourgeon apical d'un rameau de figuier

Silba adipata McAlpine : individu femelle sur bourgeon apical d'un rameau de figuier
(noter la pointe de l'ovipositeur visible dans l'orifice terminal)

 

Silba adipata McAlpine : individu femelle ex situ

Silba adipata McAlpine : individu femelle ex situ, sur morceau de pétiole (feuille de figuier) et sucre en poudre
(noter la pointe de l'ovipositeur visible dans l'orifice terminal)

Mais j'ai remarqué que la pointe de l'ovipositeur n'est pas observable dans tous les cas sur mes photographies de l'orifice terminal de l'abdomen femelle, et je pense qu'elle est peut-être rétractée par moments.

 

IDENTIFICATION DE DEUX FEMELLES PAR DES CARACTERES DIFFERENTS 

La photographie qui suit montre deux individus de Silba adipata McAlpine sur un rameau de l'année de figuier, sans qu'il soit possible de les sexer, compte tenu de la distance de prise de vue.

Silba adipata McAlpine : deux individus sur rameau de l'année de figuier

Silba adipata McAlpine : deux individus sur rameau de l'année de figuier (sexage impossible)

Mais en agrandissant la photographie au maximum possible, il est facile de déterminer le sexe (femelle) de l'individu du haut par l'espace interoculaire (large) et celui (également femelle) de l'individu du bas par l'extrémité de l'abdomen (orifice terminal avec pointe ovipositeur). Voir ci-après les agrandissements des individus.

Silba adipata McAlpine : individu femelle   Silba-adipata McAlpine : individu femelle

Silba adipata McAlpine : en agrandissant les individus de la photographie précédente, on peut déterminer qu'il s'agit de deux femelles

 

OBSERVATIONS PARTICULIERES DE FEMELLES : SORTIE DE L'OVIPOSITEUR

J'ai remarqué qu'in situ (sur le figuier) Silba adipata McAlpine ne sort pratiquement jamais l'ovipositeur, en dehors de la ponte bien entendu.

Mais ex situ (dans les bocaux d'élevage), j'ai pu observer assez facilement l'ovipositeur car il lui arrive de le déployer, en partie ou entièrement (sans doute sous l'effet du stress...).
 

Silba adipata McAlpine : femelle avec pointe de l'ovipositeur bien visible à l'extrémité de l'abdomen (vue de dessous)

Silba adipata McAlpine : femelle avec pointe de l'ovipositeur bien visible à l'extrémité de l'abdomen (vue de dessous)
(un oeil averti aperçoit le début du huitième segment blanc membraneux, qui explique que la pointe soit fortement visible)

 

Silba adipata McAlpine : femelle ayant commencé à déployer l'ovipositeur (vue de dessous)

Silba adipata McAlpine : femelle ayant commencé à déployer l'ovipositeur (vue de dessous)
(le début du huitième segment membraneux blanc est déjà bien visible)

 

Silba adipata McAlpine : femelle avec ovipositeur sorti, vue de dessous

Silba adipata McAlpine : femelle avec ovipositeur sorti, vue de dessous

 

Silba adipata McAlpine : ovipositeur d'une jeune femelle aux ailes dépliées mais non encore colorée de noir

Silba adipata McAlpine : ovipositeur d'une jeune femelle aux ailes dépliées mais non encore colorée de noir
(moins de trois quarts d'heure de vie)

 

 

Retour au début de la page Début page   Retour au sommaire Sommaire