Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Présentation > Problématique de nuisance de Silba adipata McAlpine

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET
(sauf  indications)
Tous droits réservés

 

 

Problématique de nuisance

 

 

 

Si vous constatez sur un figuier que les fruits chutent en quantité avant maturité, soupçonnez l'action néfaste de la mouche noire du Figuier (en anglais Black Fig Fly, en italien Mosca del Fico, en espagnol Mosca del Higo), que l'on appelle aussi plus simplement la mouche de la figue.

Son nom latin est Silba adipata McAlpine, anciennement Lonchaea aristella Beck.
 

Mouche noire du Figuier (Silba adipata McAlpine, anciennement Lonchaea aristella Beck.)

Mouche noire du Figuier (Silba adipata McAlpine, anciennement Lonchaea aristella Beck.) sur feuille de figuier
(taille réelle 4 mm, hors dépassement des ailes ; grossissement 20 fois sur un écran de 18.5 ")

En France, la mouche noire du Figuier sévit principalement en région méditerranéenne, mais on la rencontre aussi dans certaines régions du sud comme celle de Toulouse. Là où elle sévit, son action est redoutable : la quasi-totalité de la récolte peut être anéantie d'année en année.

Dans le cas de variétés bifères, les deux récoltes sont attaquées.

Ce sont les figues immatures vertes et dures qui sont touchées.

Elles continuent à se développer pendant plusieurs jours après l'attaque, malgré la présence des larves, mais elles chutent au sol avant maturité. Si sont des figues à peau foncée à maturité, elles virent tout ou partie au rouge violacé avant de tomber.

Les figues mûres ne sont pas attaquées par Silba adipata McAlpine.

Quelques figues qui ont été attaquées au stade immature à une date proche du début de la véraison (début d'amollissement et de coloration) peuvent atteindre la maturité car elles continuent à se développer après l'attaque comme les autres figues, mais elles présentent un intérieur partiellement pourri. 

Mon jardin, situé sur le littoral méditerranéen (près de Toulon), est fortement infesté par la mouche noire du Figuier.

Dans un premier temps, mon objectif a été d'étudier celle-ci de façon approfondie pour bien la connaître afin de l'éradiquer. Et je me suis rendu compte que les moyens de lutte connus pour d'autres ravageurs (telle la mouche méditerranéenne des fruits, Ceratitis capitata Wiedemann) sont très insuffisants.

Dans un second temps, j'ai donc testé des moyens de lutte propres à la mouche noire du Figuier en m'appuyant sur les expériences que j'ai recensées dans la littérature et en réalisant des expérimentations personnelles issues de mes observations.

Puis, je me suis pris de passion pour cette petite mouche noire...

 

Silba adipata McAlpine à la pointe d'un rameau de figuier
(Pensez à passer en plein écran si vous souhaitez mieux voir la mouche)

 

 

Retour début article Début de page   Retour sommaire Sommaire