Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Présentation > Reconnaître le mâle et la femelle

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Reconnaître le mâle et la femelle

 

 

 

Les caractères distinctifs du mâle et de la femelle de Silba adipata McAlpine sont au nombre de deux : l'extrémité de l'abdomen et l'espace interoculaire.

En raison de la très petite taille de l'espèce, ces caractères ne sont pas visibles à l'oeil nu, mais ils sont observables avec une loupe ou sur les photographies et vidéos en plan rapproché.

Je fournis ci-après les informations d'identification du mâle et de la femelle de Silba adipata McAlpine, selon le plan suivant : intérêt ; la taille n'est pas un caractère distinctif ; caractère distinctif 1 (extrémité de l'abdomen) ; caractère distinctif 2 (espace interoculaire) ; utilisation des deux caractères distinctifs ; identification de deux individus de sexe différent.

 

INTERÊT

 

Au-delà de la connaissance anatomique de l'espèce, savoir reconnaître le mâle et la femelle présente de nombreux intérêts pratiques.

Cela m'a été utile pour les objectifs suivants : étude de la variabilité de la taille selon le sexe ; observation des comportements lors de l'accouplement ; recherche d'éventuelles attitudes spécifiques en fonction du sexe des protagonistes lors des repoussements mutuels et des comportements agressifs ; ratio mâles / femelles pour les individus présents concomitamment sur un figuier ou participant à une situation particulière observée ; précocité d'un sexe par rapport à l'autre pour l'émergence hors des pupes ; dénombrement des femelles non pondeuses sur le figuier pendant la période de haute intensité des pontes, pour comparer leur nombre à celui des femelles pondeuses présentes au même moment, etc.

 

LA TAILLE N'EST PAS UN CARACTERE DISTINCTIF

 

Dans son article, F. SILVESTRI n'indique pas de différence de taille entre le mâle et la femelle.

Référence : SILVESTRI F., 1917, Sulla Lonchaea aristella Beck. (Diptera : Lonchaeidae) dannosa alle infiorescenze e fruttescenze del caprifico e del fico, Bollettino del Laboratorio di Zoologia Agraria in Portici, vol.12, pp. 123 -146.

Pour ma part, j'observe régulièrement des différences de tailles plus ou moins importantes entre individus de Silba adipata McAlpine du même sexe ou de sexe différent.

Je rapporte mes observations in situ et ex situ (à l'oeil nu, sur photographies ou sur vidéos) dans le chapitre "Variabilité de la taille".

Il ressort de celles-ci que, selon les individus, les mâles sont soit plus petits, soit plus grands que les femelles (et qu'il en va donc de même pour les femelles par rapport aux mâles...).

Ces observations ont été confortées par la campagne de mesures de tailles d'individus morts et vivants des deux sexes, que j'ai menée lors de la saison 2018.

Celle-ci a permis la conclusion suivante : souvent le mâle est plus petit que la femelle, mais il n'est pas rare de trouver des mâles de même taille ou plus grands que des femelles.

J'ai pu constater que le mâle présente une taille de 3,5 à 4 mm (ou un peu plus, exceptionnellement 5 mm), alors que la taille courante de la femelle est de 4 mm, avec, de façon minoritaire mais non rare, une taille maximale de 5 mm et une taille minimale de 3,5 mm.

Silba adipata McAlpine : différences de taille entre deux femelles - 5 mm et 3,5 mm

Silba adipata McAlpine : différences de taille entre deux femelles - 5 mm et 3,5 mm
(sur la surface de l'eau dans une coupelle)

Ainsi, du fait du chevauchement de tailles entre mâles et femelles, la taille des individus de Silba adipata McAlpine ne permet pas de distinguer le mâle et la femelle.

 

CARACTERE DISTINCTIF 1 : L'EXTREMITE DE L'ABDOMEN

 

F. SILVESTRI mentionne une seule différence morphologique entre le mâle et la femelle, en précisant que chez le mâle la partie dorsale du cinquième segment de l'abdomen est beaucoup plus développée, couvrant l'apex de l'abdomen et l'organe copulatoire.

Il convient de préciser qu'en fait la partie dorsale du cinquième segment recouvre le terminalia mâle, petit appendice terminal de structure relativement complexe qui comporte notamment l'organe copulatoire (aedeagus, édéage) et l'anus, situé au-dessus de celui-ci.

Pour la femelle, F. SILVESTRI indique que les neuvième et dixième segments forment l'ovipositeur qui, en position de repos, dépasse très légèrement de l'abdomen par la pointe.

Le mâle et la femelle sont donc reconnaissables par la segmentation de l'extrémité de l'abdomen et par la partie génitale externe.

Silba adipata McAlpine : femelle vue de dessous (segmentation de l'abdomen)

Silba adipata McAlpine : femelle vue de dessous
(noter la segmentation de l'abdomen et la pointe de l'ovipositeur dépassant légèrement de l'orifice terminal)

 

Silba adipata McAlpine : mâle vu de dessous

Silba adipata McAlpine : mâle vu de dessous
(noter le cinquième segment de l'abdomen très développé, sous lequel on voit l'apex contenant l'aedeagus)

La détermination des mâles et des femelles par l'extrémité de l'abdomen est impossible à réaliser à l'oeil nu ou même avec une loupe ordinaire.

En raison de la petitesse de Silba adipata McAlpine, on ne voit pas la différence morphologique de l'abdomen entre le mâle et la femelle, ni la partie génitale externe qui les différencie également.

Mais cela m'est possible avec la partie fortement grossissante de ma loupe manuelle à double foyer et cela est relativement facile à l'observation photographique (agrandissements ou plans rapprochés) ou sur vidéo de près.

Silba adipata McAlpine : individu femelle

Silba adipata McAlpine : individu femelle
(noter la partie arrière de l'abdomen étroitement segmentée et le large orifice terminal ;
on distingue la pointe de l'ovipositeur dépassant très légèrement de l'orifice terminal)

 

Silba adipata McAlpine : individu mâle

Silba adipata McAlpine : individu mâle
(noter le cinquième segment de l'abdomen qui est développé et, au-dessous, l'apex contenant l'organe copulatoire)

Synthèse du caractère distinctif de l'extrémité de l'abdomen.

Pour la femelle : segmentation étroite de l'extrémité de l'abdomen ; large orifice en fin d'abdomen avec pointe de l'ovipositeur dépassant légèrement.

Pour le mâle : dernier segment visible de l'abdomen très développé ; au-dessous de celui-ci, présence de l'apex (contenant l'organe copulatoire).

 

CARACTERE DISTINCTIF 2 : L'ESPACE INTEROCULAIRE

 

J'ai observé que l'espace interoculaire des individus mâles de Silba adipata McAlpine est nettement plus étroit que celui des individus femelles.

Je confirme en cela des observations qui avaient été publiées en 1934 par Eugène SÉGUY.

Référence : SÉGUY E. - Diptères (Brachycères), Faune de France, vol. 28, page 176, Paul LECHEVALIER et fils, Paris, 1934.

Voir détails de mes observations au début du chapitre consacré à la description détaillée de la tête de Silba adipata McAlpine.

Les photographies suivantes montrent l'espace interoculaire d'un individu mâle (étroit) et d'un individu femelle (plus large).

Silba adipata McAlpine : espace interoculaire d'un individu mâle (étroit)

Silba adipata McAlpine : espace interoculaire d'un individu mâle (étroit)

 

Silba adipata McAlpine : espace interoculaire d'un individu femelle (plus large)

Silba adipata McAlpine : espace interoculaire d'un individu femelle (plus large)

L'espace interoculaire constitue donc un caractère distinctif pour reconnaître le mâle et la femelle chez Silba adipata McAlpine.

La détermination des mâles et des femelles par la largeur de l'espace interoculaire est impossible à réaliser à l'oeil nu ou même avec une loupe ordinaire, en raison de la petitesse de Silba adipata McAlpine.

Mais cela m'est possible avec la partie fortement grossissante de ma loupe manuelle à double foyer et cela est relativement facile à l'observation photographique (agrandissements ou plans rapprochés) ou sur vidéo de près.

 

UTILISATION DES DEUX CARACTERES DISTINCTIFS

 

OBSERVATIONS PHOTOGRAPHIQUES

La photographie qui suit montre l'utilisation des deux critères distinctifs pour identifier des individus mâles.

Silba adipata McAlpine : individu mâle

Silba adipata McAlpine : deux individus mâles, reconnaissables par l'espace interoculaire pour l'un et l'abdomen pour l'autre

 

La photographie ci-dessous montre l'utilisation des deux critères distinctifs pour identifier des individus femelles.

Silba adipata McAlpine : deux individus femelles, reconnaissables par l'espace interoculaire pour l'un et l'abdomen pour l'autre

Silba adipata McAlpine : deux individus femelles, reconnaissables par l'espace interoculaire pour l'un et l'abdomen pour l'autre

 

OBSERVATIONS VIDEOS

La vidéo qui suit permet d'observer dans un premier temps le large segment terminal de l'abdomen d'un individu mâle. Lorsque ce dernier se retourne, on peut constater que son espace interoculaire est étroit.  

 

Silba adipata McAlpine : observation des deux critères distinctifs sur un individu mâle

 

La vidéo ci-après permet d'observer sur un individu mâle les deux caractères distinctifs du sexe chez Silba adipata McAlpine.

On peut remarquer la forme et la largeur du dernier segment de l'abdomen, vu de côté, de l'arrière et de dessous. Et, dans les trois dernières secondes de la vidéo, on peut noter que l'espace interoculaire est étroit.

 

Silba adipata McAlpine : observation de l'extrémité de l'abdomen et de l'espace interoculaire sur un individu mâle

 

IDENTIFICATION DE DEUX INDIVIDUS DE SEXE DIFFERENT

 

OBSERVATION 1

Sur la photographie ci-après, on peut déterminer que les deux individus de Silba adipata McAlpine côte à côte sont de sexe différent, en identifiant le mâle (à gauche) par son espace interoculaire étroit et la femelle par son espace interoculaire large.

Silba adipata McAlpine : deux individus de sexe différent (femelle à droite et mâle à gauche

Silba adipata McAlpine : deux individus de sexe différent - femelle à droite et mâle à gauche
(reconnaissables par leur espace interoculaire)

 

OBSERVATION 2

Sur la photographie ci-dessous, on peut déterminer que les deux individus de Silba adipata McAlpine côte à côte sont de sexe différent, en identifiant le mâle (au-dessous) par son espace interoculaire étroit et la femelle par l'extrémité de son abdomen.

Silba adipata McAlpine : deux individus de sexe différent - mâle au-dessous

Silba adipata McAlpine : deux individus de sexe différent - mâle au-dessous
(noter l'espace interoculaire étroit pour le mâle et l'extrémité de l'abdomen pour la femelle)

 

OBSERVATION 3

Sur la photographie ci-après de deux individus de Silba adipata McAlpine, la femelle, en haut, a légèrement sorti son ovipositeur (cas rare) et le mâle est reconnaissable au large segment terminal de l'abdomen, sous lequel on aperçoit le terminalia contenant l'organe copulatoire.

Silba adipata McAlpine : deux individus de sexe différent (femelle en haut et mâle en bas)

Silba adipata McAlpine : deux individus de sexe différent (femelle en haut et mâle en bas)

La vidéo qui suit permet d'observer les deux individus précités.

Pour celui du bas, qui est un mâle, il faut noter que l'espace interoculaire étroit est visible en fin de vidéo, ce qui confirme le sexage qui peut être réalisé par l'extrémité de l'abdomen au cours de celle-ci.

 

Silba adipata McAlpine : deux individus de sexe différent, sur un pétiole de feuille de figuier qui a été sectionné
(la femelle sort partiellement l'ovipositeur, ce qui est très rare in situ)

 

 

Compléments d'application pratique

Pour approfondir l'application pratique des caractères distinctifs du mâle et de la femelle de Silba adipata McAlpine, je livre des observations photographiques et vidéos d'individus sexés dans deux chapitres complémentaires, respectivement consacrés aux individus mâles et aux individus femelles.

 

 

Retour au début de la page Début page   Retour au sommaire Sommaire