Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Infestation > Symptômes : observations complémentaires

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Symptômes de l'attaque

 

Observations complémentaires

 

 

 

Dans le présent chapitre, je fais part d'observations complémentaires à l'exposé des cinq symptômes permettant d'identifier l'attaque d'une figue par Silba adipata McAlpine.

Selon le plan suivant : texture des figues attaquées, cas des figues de couleur bronze, attaques de figues difformes.

 

TEXTURE DES FIGUES ATTAQUEES

 

Les figues immatures attaquées par Silba adipata McAlpine s'amollissent légèrement lorsqu'elles virent au rouge violacé. Leur surface devient légèrement plissée et elles sont souples sous le doigt, tout en restant fermes (mais pas dures).

Figue immature avec trou de sortie de larve de Silba adipata McAlpine, de texture souple sous le doigt

Figue immature avec trou de sortie de larve de Silba adipata McAlpine, de texture souple sous le doigt

En pressant autour des trous de sortie de larve, on peut certaines fois provoquer l'écoulement d'un liquide translucide ou plus ou moins brunâtre provenant de la galerie creusée par la larve.

Liquide perlant par un trou de sortie de larve de Silba adipata McAlpine sous la pression des doigts

Liquide perlant par un trou de sortie de larve de Silba adipata McAlpine sous la pression des doigts

 

Liquide perlant par un trou de sortie de larve de Silba adipata McAlpine sous la pression des doigts

Liquide perlant par un trou de sortie de larve de Silba adipata McAlpine sous la pression des doigts

On peut également constater assez souvent qu'une goutte de liquide translucide perle de façon naturelle sur un trou de sortie de larve d'une figue encore attachée à l'arbre. Et, parfois, une boule gommeuse résultant du séchage de cette goutte obstrue le trou en surface de la figue.

Il ne faut pas confondre cette boule gommeuse avec les boules de latex séché existant en surface de la figue au niveau des trous de ponte de la mouche méditerranéenne des fruits (cératite, Ceratitis capitata Wiedemann).

La différenciation est facile par le trou lié à la boule gommeuse en surface : le trou de sortie de larve de Silba adipata McAlpine est visible à l'oeil nu, alors que le trou de ponte de la cératite ne l'est pas.

 

CAS DES FIGUES DE COULEUR BRONZE

 

Parmi les variétés de figuier dont les fruits ne restent pas verts à maturité, il en existe dont les fruits mûrs sont de couleur bronze.

Je n'ai pas l'expérience de l'attaque de figuiers de telles variétés par Silba adipata McAlpine.

Mais Bernard PEYRE, ancien producteur de figues et passionné de figuiers, m'a fait parvenir une observation d'attaque relative à un figuier de ce type, qu'il a réalisée le 2 août 2017 dans l'Aude, à 600 m d'altitude.

Il a observé que trois figuiers proches les uns des autres étaient porteurs de figues attaquées par Silba adipata McAlpine et, sous chacun d'entre eux, il a remarqué de nombreuses figues attaquées qui avaient chuté.

Deux des trois figuiers étaient de variétés (indéterminées) dont les fruits restent verts à maturité et les figues attaquées (trous de sortie de larve) visibles sur l'arbre et au sol étaient entièrement vertes.

En revanche, le troisième figuier (d'une variété non identifiée) dont les fruits mûrs étaient de couleur bronze, portait des figues immatures attaquées ayant viré au rouge violacé, comme en témoigne la photographie ci-dessous (figues ramassées au sol et ayant chuté depuis peu car non encore desséchées).

Silba adipata McAlpine : figues immatures attaquées d'une variété de couleur bronze à maturité

Silba adipata McAlpine : figues immatures attaquées d'une variété de couleur bronze à maturité
(noter que les figues dures et vertes ont viré au rouge violacé)
Crédit : Bernard PEYRE

 

ATTAQUES DE FIGUES DIFFORMES

 

J'ai observé que les figues difformes peuvent être attaquées par Silba adipata McAlpine.

Par exemple, la figue ci-dessous à l'ostiole positionné sur le côté.

Figue immature difforme (ostiole sur le côté) attaquée par Silba adipata McAlpine

Figue immature difforme (ostiole sur le côté) attaquée par Silba adipata McAlpine
(coupée en deux - face externe ;
observer la partie rougie sur toute la longueur de la figue)

 

Figue immature difforme (ostiole sur le côté) attaquée par Silba adipata McAlpine

Figue immature difforme (ostiole sur le côté) attaquée par Silba adipata McAlpine
(coupée en deux - face interne ;
observer l'absence d'ostiole à l'apex, les dégâts brunâtres et la larve, au centre)

 

Larve de Silba adipata McAlpine dans figue immature difforme (ostiole sur le côté)

Larve de Silba adipata McAlpine dans figue immature difforme (ostiole sur le côté)
(larve au centre ; extrémité antérieure avec pointe noire et extrémité postérieure avec deux stigmates brunâtres)

 

Les observations particulières au rougissement de la figue attaquée par Silba adipata McAlpine font l'objet d'un chapitre spécifique.

D'autre part, j'ai pu établir (mesures au pied à coulisse) que les figues attaquées par Silba adipata McAlpine continuent à se développer pendant la période séparant la ponte de l'abscission (voir chapitre "Accroissement de la taille des figues attaquées").

 

 

 Retour au début de la page Début page   Retour au sommaire de l"article Sommaire