Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Infestation > Symptômes : cas des figues vertes à maturité

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Symptômes

Cas des figues restant vertes à maturité

 

 

 

Pour le moment, je n'ai étudié les symptômes de l'attaque de Silba adipata McAlpine que sur des figues à peau foncée à maturité.

Mais des correspondants fiables m'ont fait parvenir des observations relatives aux symptômes d'attaque de celle-ci sur des figues restant vertes à maturité, que je reproduis ci-après.

 

OBSERVATION 1

 

Le 7 août 2016, Bernard PEYRE, ancien producteur de figues et passionné de figuier, m'a fait parvenir d'intéressantes observations réalisées une semaine auparavant. Ellles portent sur  un figuier bifère d'une trentaine d'années de la haute vallée de l'Aude, qui produit des figues restant vertes à maturité.

Il a constaté que ce figuier était attaqué sans doute possible par Silba adipata McAlpine, observable dans l'arbre et dont les galeries de larve caractéristiques étaient présentes dans une partie des figues.

Bernard PEYRE a observé qu'environ 20% des figues de l'arbre (figues de deuxième récolte encore dures et immatures) portaient un ou plusieurs trous de sortie de larve, une bonne partie d'entre elles étant tombée.

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité
(noter le trou de sortie de larve sur la figue du bas)
(Crédit : Bernard PEYRE)

L'intérieur des figues avec trous de sortie de larve présentait les symptômes de l'attaque de Silba adipata McAlpine, sans aucune différence avec l'intérieur que l'on peut observer dans le cas d'attaques sur figues à peau foncée à maturité (voir détails des symptômes au chapitre précédent).

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité
(noter que les symptômes internes de l'attaque sont les mêmes que pour les figues ne restant pas vertes à maturité)
(Crédit : Bernard PEYRE)

 

Observation principale

Bernard PEYRE a observé que toutes les figues attaquées étaient restées de couleur verte. Aucune de celles-ci, au sol ou encore sur l'arbre, n'avait changé de couleur.

Contrairement à ce que l'on observe pour les figues devenant foncées à maturité (noires, violettes, grises, rougeâtres, selon les variétés...), qui tournent au rouge violacé lorsqu'elles sont attaquées par Silba adipata McAlpine (tel que relaté dans le chapitre précédent).

Silba adipata McAlpine : attaques sur figues immatures d'une variété restant verte à maturité

Silba adipata McAlpine : attaques sur figues immatures d'une variété restant verte à maturité
(noter que les figues attaquées, avec trous de sortie de larve, n'ont pas tourné au rouge violacé, même légèrement)
(Crédit : Bernard PEYRE)

 

Seconde observation

Bernard PEYRE a noté en outre que du liquide translucide suintait par les trous de sortie de larve sur certaines figues.

Silba adipata McAlpine : écoulement translucide au niveau de trous de sortie de larve

Silba adipata McAlpine : écoulement translucide au niveau de trous de sortie de larve
(noter que le trou de sortie de larve de la figue au bas à gauche ne présente pas d'écoulement)
(Crédit : Bernard PEYRE)

Pour ma part, j'ai observé également l’écoulement par les trous de sortie de larve de liquide translucide provenant de la galerie sous-jacente creusée par la larve, sur des figues devenant foncées à maturité (noires, violettes, grises, rougeâtres, selon les variétés...).

Soit directement, soit, plus souvent, lorsque je presse au niveau du trou de sortie de larve la figue attaquée qui a tourné du vert au rouge violacé.

 

Troisième observation

Bernard PEYRE a également remarqué un changement très localisé de couleur vers le rouge violacé autour des trous de sortie de larve.

Silba adipata McAlpine : attaques sur figues immatures d'une variété restant verte à maturité

Silba adipata McAlpine : attaques sur figues immatures d'une variété restant verte à maturité
(noter la zone rouge violacé autour des trous de sortie de larve)
(Crédit : Bernard PEYRE)

 

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité
(noter la zone rouge violacé de l'épiderme autour du trou de sortie de larve)
(Crédit : Bernard PEYRE)

 

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité
(noter la zone rouge violacé de l'épiderme autour du trou de sortie de larve)
(Crédit : Bernard PEYRE)

A l'examen attentif, les photographies ci-dessus montrent toutefois que la tache rouge violacé n'est pas présente pour tous les trous de sortie de larve.

J’ai constaté sur quelques figues ‘Grise de la Saint-Jean’ attaquées par Silba adipata McAlpine et encore vertes sur l'arbre le phénomène de la tache rougeâtre circulaire autour du trou de sortie de larve. Ces figues ont toutefois viré au rouge violacé par la suite, contrairement aux figues faisant l'objet des observations précitées.

Bernard PEYRE a renouvelé l'année suivante (8 juillet 2017) ses trois observations sur le même arbre et m'a communiqué quelques photographies additionnelles utilisées ci-dessus.

 

OBSERVATION 2

 

Il s'agit d'une observation réalisée par Bernard PEYRE le 2 août 2017 dans l'Aude, à 600 m d'altitude.

Il a constaté que trois figuiers proches les uns des autres étaient porteurs de figues attaquées par Silba adipata McAlpine, et il a remarqué sous chacun d'entre eux de nombreuses figues attaquées qui avaient chuté.

Deux des trois figuiers étaient de variétés (indéterminées) dont les fruits restent verts à maturité.

Sur ceux-ci les figues attaquées (trous de sortie de larve) visibles sur l'arbre et au sol étaient entièrement vertes (photographie ci-dessous).

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité

Silba adipata McAlpine : attaque sur figue immature d'une variété restant verte à maturité
(Crédit : Bernard PEYRE)

Quelques unes des figues portaient des taches brun rougeâtre clair, comme cela est visible sur la figue de gauche de la photographie ci-dessus.

Sur le troisième figuier, dont les figues sont de couleur bronze à maturité, les figues attaquées avaient viré au rouge violacé.

 

OBSERVATION 3

 

Au cours de la dernière semaine de juin 2018, Bernard PEYRE a pu observer en bord de route à Béziers la chute d'une centaine de figues immatures sur un figuier de variété indéterminée dont les figues restent vertes à maturité.

Il a constaté une fois encore que pour les variétés de ce type les jeunes figues immatures attaquées par Silba adipata McAlpine ne virent pas au rouge violacé (photographie ci-après).

Sur les figues attaquées restées totalement vertes, les trous de sortie de larve étaient pour la plupart entourés d'une petite zone violacée, plus ou moins allongée dans certains cas.

Silba adipata McAlpine : attaques sur figues immatures d'une variété restant verte à maturité

Silba adipata McAlpine : attaques sur figues immatures d'une variété restant verte à maturité
(noter la zone rouge violacé de l'épiderme autour des trous de sortie de larve)
(Crédit : Bernard PEYRE)

L'intérieur des figues attaquées était tout à fait semblable à celui des figues attaquées de variétés dont la peau est foncée à maturité.

Silba adipata McAlpine :  figues immatures infestées d'une variété restant verte à maturité

Silba adipata McAlpine : figues immatures infestées d'une variété restant verte à maturité
(l'intérieur est semblable à celui des figues attaquées de variétés à peau foncée à maturité)
(Crédit : Bernard PEYRE)

 

OBSERVATION 4

 

Fabian COUSINIÉ, qui a effectué en 2017 son stage de licence professionnelle au CIVAMBIO 66 avec pour sujet l'expérimentation du piégeage de masse de Silba adipata McAlpine, a pu lui aussi observer que les figues attaquées des variétés restant vertes à maturité ne changent pas de couleur.

Il en rend compte en page 12 de son rapport de stage et fournit en page 13 la photographie reproduite ci-après, relative à la variété 'Longue d'Août'.

Silba adipata McAlpine : figue immature attaquée de la variété 'Longue d'Août'

Silba adipata McAlpine : figue immature attaquée de la variété 'Longue d'Août'
(noter que la figue attaquée, qui présente trois trous de sortie de larve, est restée verte)
Crédit : Fabian COUSINIÉ

Sur la photographie ci-dessus, je note une zone localisée de couleur violacée autour du trou de sortie de larve de droite, qui s'étend vers le bas. Et, dans une moindre mesure, le même phénomène autour de celui du centre. Celui le plus à gauche est entouré d'une zone plus sombre mais non colorée.

Je remarque aussi quelques petites taches brun rougeâtre sur la droite et au centre.

Ces détails, qui apparaissent en gros plan photographique, sont difficilement visibles à l'oeil nu sur la toute petite figue immature.

La figue attaquée reste néanmoins presque totalement verte.

Or la variété 'Longue d'Août' n'est pas vraiment de couleur verte à maturité. Elle est jaunâtre, voilée de bronze clair.

L'observation de Fabian COUSINIÉ nous montre donc que ce ne sont pas seulement les figues de variétés vertes à maturité (virant en fait pour certaines au jaune pâle...) qui sont les seules concernées par le non changement de couleur après une attaque de Silba adipata McAlpine.

Entre celles-ci et les figues des variétés à épiderme vraiment foncé à maturité, il existe des variétés de teintes intermédiaires claires à maturité dont les figues immatures restent vertes après une attaque de Silba adipata McAlpine.

 

 

Retour début de page Début page   Retour au sommaire Sommaire