Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Moyens de lutte > Piégeage de masse (phosphate diammonique)

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Piégeage de masse

 

Phosphate diammonique (expérimentation 3)

 

 

 

Dans le présent chapitre, je rends compte d'une expérimentation personnelle du piégeage de masse de Silba adipata McAlpine avec pour attractif alimentaire le phosphate diammonique, menée en 2021 sur la récolte de figues fleurs de mon figuier de la variété 'Grise de la Saint-Jean'.

Pour mon expérimentation, j'ai utilisé le phosphate diammonique en solution aqueuse à 4 % (40 g/l) dans un piège de type McPhail à partie basse jaune.

Le phosphate diammonique est un attractif alimentaire largement utilisé pour le piégeage de masse de la mouche de l'olivier (Bactrocera oleae Rossi) et de la mouche méditerranéenne des fruits (cératite, Ceratitis capitata Wiedemann). Mais ses résultats ne sont pas complètement satisfaisants pour ces deux ravageurs.

Phosphate diammonique utilisé comme attractif alimentaire pour le piégeage de masse de Silba adipata McAlpine

Phosphate diammonique utilisé comme attractif alimentaire pour le piégeage de masse de Silba adipata McAlpine

Utilisé en œnologie comme activateur de croissance des levures, on le trouve facilement dans les coopératives agricoles en paquets de 1 kg.

 

PARTIE 1 : RELEVÉ DES CONCLUSIONS

 

Conclusion 1 : le piège n'est pas  efficace contre Silba adipata McAlpine (perte de 77 % de la récolte des figues fleurs), et il n'est pas du tout sélectif pour cette espèce.

Conclusion 2 : sur la période de l'expérimentation, le piège McPhail appâté avec du sulfate d'ammonium (4 %) posé sur un figuier jouxtant celui qui a fait l'objet de l'expérimentation (et de même taille) a permis la capture de 3,5 fois plus de femelles et de 8 fois plus de mâles. Ce piège s'est montré très sélectif, capturant très peu d'individus d'autres espèces que Silba adipata McAlpine. Il faut donc préférer cet attractif au phosphate diammonique, et poser le piège McPhail appâté au sulfate d'ammonium dès le 1er mars.

Conclusion 3 : l'expérimentation s'est déroulée avant l'apparition de Ceratitis capitata Wiedemann dans mon jardin (30 juin). La capture d'individus de cette espèce a donc été quasi nulle. Toutefois, mes expérimentations du piège McPhail appâté au phosphate diammonique en période d'activité de Ceratitis capitata Wiedemann ont montré que celui-ci permet la capture d'un nombre élevé d'individus de cette espèce. C'est dans cette utilisation qu'il faut le poser sur un figuier, dès le 30 juin, en complément du piège appâté au sulfate d'ammonium dédié à la lutte contre Silba adipata McAlpine.

Remarque : dans les vergers commerciaux, il faut aussi préférer le sulfate d'ammonium au phosphate diammonique dans la lutte contre Silba adipata McAlpine, car il permet un nombre de captures plus élevé. Le phosphate diammonique doit être utilisé contre Ceratitis capitata Wiedemann (pour laquelle il constitue un bon attractif), et il exercera une action secondaire appréciable contre Silba adipata McAlpine - communication d'Alain COSTA, ingénieur agricole consultant et producteur de figues, selon ses observations personnelles.

 

PARTIE 2 : COMPTE-RENDU DE L'EXPERIMENTATION

 

Je rapporte ci-après mon expérimentation selon le plan suivant : dates et conditions de l'expérimentation, décomptes des captures, décomptes des figues.

 

DATES ET CONDITIONS DE L'EXPERIMENTATION

 

Le 1er mars 2021, j'ai posé un piège McPhail appâté au phosphate diammonique 4 % (solution aqueuse à 40 g/l) sur mon figuier de la variété bifère ‘Grise de la Saint-Jean’, conduit en demi-tige avec ramure aérée.

Ce figuier, âgé de 27 ans, mesure 3 mètres de haut et 4 mètres de large par suite d'une transplantation à l'âge de 20 ans pour laquelle il a été rabattu.

Le piège a été suspendu en périphérie d'exposition est du figuier, à 1,80 m du sol. Je n'avais pas repéré sur ce figuier de zones particulières de fréquentation habituelle par Silba adipata McAlpine.

Le même jour, j'ai posé un piège de même type appâté au sulfate d'ammonium 4 % sur une touffe de la variété 'Bellone', présentant à peu près les mêmes dimensions et située à coté (2 m séparant les ramures des deux figuiers).

L'objectif de ce second piège étant de comparer les captures de Silba adipata McAlpine effectuées sur les deux arbres, sachant que je constate tous les ans que Silba adipata McAlpine fréquente pour ses activités de nutrition la touffe de la variété 'Bellone' dès le début de la saison, même si celle-ci est alors dépourvue de figues ayant la taille requise pour les pontes.

J'ai respecté une fréquence quotidienne de relevé des pièges ; j'ai nettoyé les pièges et complété ou renouvelé le liquide attractif de façon régulière.

L'expérimentation a pris fin le 6 juillet 2021, date du ramassage de la dernière figue fleur mûre de la variété 'Grise de la Saint-jean'. Elle a donc duré 4 mois et 6 jours.

 

DÉCOMPTES DES FIGUES

 

A la date du 6 juillet 2021 (date de la fin de l'expérimentation), les décomptes des figues fleurs 'Grise de la Saint-Jean' depuis le premier relevé (1er mars) s'établissaient comme suit.

Production totale de figues (hors 79 figues rougies relevant de la chute physiologique) : 183.

Figues immatures attaquées par Silba adipata McAlpine : 141, soit 77 % (dont 4 ont atteint la maturité, soit 2 % de la production)

Figues immatures saines tombées au cours des manipulations, prélevées à tort ou pour contrôle d'infestation : 14.

Figues mûres saines ramassées : 27.

Figues mûres avec infrutescence attaquée par un champignon : 1.

 

Une étude de la répartition au cours de la saison 2021 des attaques de Silba adipata McAlpine sur les figues fleurs 'Grise de la Saint-Jean' a été menée concomitamment à la présente expérimentation, et fait l'objet d'un chapitre spécifique. Ce chapitre fournit le détail des ramassages quotidiens des figues attaquées.

 

DÉCOMPTE DES CAPTURES

 

SYNTHESE

A la date du 6 juillet 2021 (date de la fin de l'expérimentation), les décomptes des captures depuis la pose des pièges (1er mars) s'établissaient comme suit.

Total des captures sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean' : 8 femelles, 2 mâles.

Total des captures sur le figuier 'Bellone' : 27 femelles, 16 mâles, 2 individus non sexés.

 

DETAIL DES CAPTURES

Le premier relevé des pièges quotidien a eu lieu le 2 mars 2021, le lendemain de la pose des pièges.

Le 21 mars, soit 20 jours après la pose des pièges, constat de la première capture de Silba adipata McAlpine de l'année - dans le piège au phosphate diammonique posé sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean' (individu femelle d’un peu plus de 5 mm de long).

A cette date, aucune capture constatée dans le piège au sulfate d'ammonium posé sur la touffe de la variété 'Bellone'.

Le 31 mars, soit 10 jours après la première capture de l'année : capture d'un idividu femelle de Silba adipata McAlpine dans le piège au sulfate d'ammonium posé sur le figuier 'Bellone' (un peu plus de 5 mm de long).

Le 2 avril : capture d'un idividu femelle de Silba adipata McAlpine dans le piège au sulfate d'ammonium posé sur le figuier 'Bellone' (un peu plus de 5 mm de long).

A ces deux dates, aucune capture constatée dans le piège au phosphate diammonique posé sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'.

Ces observations confirment que Silba adipata McAlpine fréquente (à des fins de nutrition) dès le mois de mars les figuiers unifères ne présentant aucune figue, même s'il existe à proximité des figuers bifères avec des figues fleurs ayant la taille requise pour la ponte - constat déjà réalisé les années précédentes.

Le 3 avril : capture d'une femelle de 5 mm sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean' (pas de capture sur le figuier 'Bellone').

Le 5 avril : capture d'une femelle de 3,5 mm sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean') - individu encore vivant à la surface du liquide (16 h ; 22 °C ;  temps ensoleillé et venteux).

Le 7 avril, capture d'une femelle de 5 mm sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean') - individu encore vivant dans la partie haute transparente du piège (14 h 30 ; 26 °C ;  temps ensoleillé, sans vent).

Le 18 avril : capture d'un individu  de Silba adipata McAlpine sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean') - individu encore vivant dans la partie haute transparente du piège (19 h 30 ; 14 °C ;  temps couvert, sans vent) ; sexage et mesure de taille non réalisés car l'individu s'est envolé au cours de la manipulation pour l'extraire de la surface du liquide où je venais de le projeter par une violente frappe sur le haut du couvercle du piège). Individu considéré comme non sexé dans les statistiques de captures.

Le 21 avril : capture d'une femelle de 4 mm sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 9 mai : capture d'une femelle exceptionnellement petite (3 mm de long) sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 14 mai : capture d'un individu mâle  (4 mm de long) sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 28 mai : capture d'un individu mâle  (4 mm de long) sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 30 mai : capture de 2 individus femelles (4 mm et 5 mm de long) sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 31 mai : capture de 2 individus mâles (4 mm et 4,5 mm de long) sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 2 juin : capture d'un individu  de Silba adipata McAlpine sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean') - individu encore vivant dans la partie haute transparente du piège (19 h 50 ; 22 °C ;  temps couvert, sans vent) ; sexage et mesure de taille non réalisés car l'individu s'est envolé au cours de la manipulation pour l'extraire de la surface du liquide où je venais de le projeter par une violente frappe sur le haut du couvercle du piège). Individu considéré comme non sexé dans les statistiques de captures.

Le 4 juin : capture de 2 individus mâles (4 mm et 3,5 mm de long) sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 5 juin : capture sur le figuier 'Bellone' de 4 individus femelles (longueur : 4 mm, 4 mm, 4,5 mm et 5 mm) et de 2 individus mâles (longueur : 3,5 mm et 4 mm). Pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'.

Le 6 juin : capture de deux individus femelles (4 mm et 5 mm de long) et d'un individu mâle (4 mm de long) sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 7 juin : capture d'un individu femelle de 4 mm de long sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'. Capture d'un individu femelle et d'un individu mâle (tous deux de 4 mm de long) sur le figuier 'Bellone'.

Le 8 juin : capture d'un individu femelle et d'un individu mâle (tous deux de 4 mm de long) sur le figuier 'Bellone'. Pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'.

Le 9 juin : capture de deux individus femelles (toutes deux de 4 mm de long) sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 10 juin : capture de deux individus femelles (de 4 et 4,5 mm de long) sur le figuier 'Bellone' (pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean').

Le 12 juin : capture d'un individu femelle (3,5 mm de long) sur le figuier 'Bellone'. Pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'.

Le 13 juin : capture d'un individu femelle (4 mm de long ) et de trois individus mâles (tous trois de 4 mm de long) sur le figuier 'Bellone'. Pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'.

Le 14 juin : capture de deux individus femelles (tous deux de 4 mm de long) sur le figuier 'Bellone'. Pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'.

Le 15 juin : capture de deux individus mâles (4 et 4,5 mm de long) sur le figuier 'Bellone'. Pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'.

Le 16 juin : capture de deux individus femelles (4 et 5 mm de long ) sur le figuier 'Bellone'. Capture d'un individu femelle (5 mm de long) sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'.

Le 17 juin : capture d'un individu femelle (4 mm de long) sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'. Pas de capture sur le figuier 'Bellone'.

Le 18 juin : capture d'un individu femelle (3,5 mm de long ) sur le figuier 'Bellone'. Pas de capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'.

Le 19 juin : capture d'un individu femelle (4 mm) et d'un individu mâle (4 mm) sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'. Pas de capture sur le figuier 'Bellone'.

Le 20 juin : capture d'un individu femelle (3,5 mm) sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'. Pas de capture sur le figuier 'Bellone'.

Le 21 juin : capture d'un individu femelle (3,5 mm) sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'. Pas de capture sur le figuier 'Bellone'.

Le 22 juin : capture d'un individu mâle (5 mm) sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean'. Pas de capture sur le figuier 'Bellone'.

Du 23 juin au 6 juillet : aucune capture sur le figuier 'Grise de la Saint-Jean' et sur le figuier 'Bellone'.

 

 

Retour début page Début page   Retour au sommaire Sommaire