Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Infestation > Taille des figues attaquées

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Taille des figues attaquées

 

 

 

Je livre ci-après mes observations de taille des figues au moment de l'attaque de Silba adipata McAlpine (mesure du diamètre au pied à coulisse juste après l'observation directe des pontes).

Il ne s'agit pas de figues présentant des signes d'infestation ramassées au sol ou sur l'arbre. Je consacre à la taille de celles-ci un autre chapitre. Celui-ci traite notamment de la problématique et des méthodes de détermination a posteriori de la taille des figues au moment de l'attaque, à partir de la taille des figues infestées ramassées.

 

PREMIÈRE OBSERVATION

 

Lors de la campagne d'observation des pontes 2020, j'ai pu mesurer au pied à coulisse le diamètre de 38 figues témoins de la variété unifère 'Bellone', immédiatement après leur attaque (ponte) par Silba adipata McAlpine.

Voir les diamètres dans le relevé des pontes témoins, fourni en fin du chapitre "Accroissement de la taille des figues attaquées".

Taille critique d'attaque.

Le plus petit diamètre mesuré a été 1,1 cm (pour 3 figues) et le plus gros 2,3 cm (pour 1 figue).

Nous tirons de cette observation que le diamètre à partir duquel Silba adipata McAlpine attaque les figues immatures est 1,1 cm.

Autres analyses.

Le diamètre moyen des figues au moment de l'attaque, calculé à partir du relevé précité, est 1,6 cm (60,8 / 38).

Ci-après, répartition en trois plages des diamètres au moment de l'attaque des 38 figues témoins.

1,1 à 1,4 cm : 37 % (14 figues) ; 1,5 à 1,9 cm : 45 % (17 figues) ; 2 à 2,3 cm : 18 % (7 figues).

Etant précisé que les figues attaquées de diamètre 1,5 cm représentent 18 %.

Il en ressort que les attaques sur des figues minuscules (diamètre inférieur ou égal à 1,5 cm) représentent 55 % des attaques.
 

Silba adipata McAlpine pondant sous une écaille ostiolaire d'une figue immature (variété 'Bellone')

Silba adipata McAlpine pondant sous une écaille ostiolaire d'une figue immature (variété 'Bellone')

 

DEUXIÈME OBSERVATION

 

Le 31 mars 2021, j'ai pu observer une séquence de pontes successives d'une femelle de Silba adipata McAlpine, qui a porté sur 7 figues fleurs de mon figuier de la variété 'Grise de la Saint-Jean'.

Au cours de la séquence de pontes, j'ai réussi à marquer six des sept pontes d'un lien plastique vert (préalablement découpé à 10 cm de longueur).

Immédiatement après la fin de la séquence de pontes, j'ai mesuré au pied à coulisse les diamètres des figues marquées, qui s'établissaient comme suit (cm) : 1,5 , 1,6 (2 figues) ; 1,8 ; 1,9 ; 2.

 

TROISIÈME OBSERVATION

 

Le 13 juin 2022, en fin d'après-midi, mon attention a été retenue par l'activité de ponte soutenue de deux femelles Silba adipata McAlpine sur les figues immatures de tailles variables d'un jeune plant de figuier de la variété unifère Bécane. Celui-ci, mis en terre deux ans auparavant dans mon jardin pour comparer ses fruts avec ceux de la variété Figue de Langres, ne portait qu'une trentaine de fruits, dont certains de très petite taille.

J'ai pu observer des pontes pendant une demi-heure environ avant que les deux femelles ne disparaissent, et j'ai remarqué que ces dernières ne se cantonnaient pas aux figues les plus grosses.

Soupçonnant que d'autres attaques avaient pu se produire au cours de la journée ou des jours précédents, je décidai de ramasser la totalité des figues du plant concerné, pour étudier les pontes. Pour chacune des figues : mesure du diamètre au pied à coulisse ; examen au stéréomicroscope des écailles ostiolaires et du canal ostiolaire.
 

Silba adipata McAlpine pondant sous une écaille ostiolaire d'une figue immature (variété 'Bécane')

Silba adipata McAlpine pondant sous une écaille ostiolaire d'une figue immature (variété 'Bécane')

 

Silba adipata McAlpine pondant sous une écaille ostiolaire d'une figue immature (variété 'Bécane')

Silba adipata McAlpine pondant sous une écaille ostiolaire d'une figue immature (variété 'Bécane')
 

Total des figues ramassées : 33.  Diamètres de 0,8 cm à 2,3 cm., selon la répartition suivante : 0,8 cm (1 figue) ; 0,9 (2) ; 1 (4) ; 1,1 (6) ; 1,2 (5) ; 1,3 (2) ; 1,4 (2) ; 1,5 (2) ; 1,6 (1) ; 1,7 (2) ; 1,8 (2) ; 1,9 (2) ; 2 (1) ; 2,3 (1).

Figues non attaquées : 17 (52 %), avec des diamètres de 0,8 cm à 1,4 cm, selon la répartition suivante : 0,8 cm (1 figue) ; 0,9 (2) ; 1 (4) ; 1,1 (6) ; 1,2 (3) ; 1,4 (1).

Figues attaquées : 16 (48 %), avec des diamètres mesurés le 13 juin de 1,2 cm à 2,3 cm , selon la répartition suivante : 1,2 cm (2 figues) ; 1,3 (2) ; 1,4 (1) ; 1,5 (2) ; 1, 6 (1) ; 1,7 (2) ; 1,8 (2) ;  1,9 (2) ; 2 (1) ; 2,3 (1) - étant souligné que trois des cinq figues de 1,2 cm et une des deux figues de 1,4 cm ont été épargnées. Attention, comme nous le verrons infra, ces tailles mesurées le 13 juin ne sont pas forcément les tailles au moment de la ponte.

Il n'est pas utile que je fournisse ici le détail du nombre et de la répartition sous les écailles ostiolaires des œufs frais et enveloppes d'œufs vides trouvés dans chacune des figues attaquées. Ce détail figure dans le chapitre relatif à la détection de la pluralité des pontes par l'observation des œufs trouvés sous les écailles ostiolaires et dans le canal ostiolaire, où il a tout son intérêt.

Mais je précise que pour 14 des 16 figues attaquées, j'ai trouvé une ou plusieurs enveloppes d'œufs vides (accompagnées ou non de la présence d'œufs frais). Pour une figue (1,8 cm de diamètre), je n'ai trouvé que des œufs frais, et, pour une autre figue (1,2 cm de diamètre), j'ai trouvé sous une écaille ostiolaire 3 larves qui venaient de naître et qui n'avaient pas encore entamé leur trajet vers la cavité centrale de la figue.
 

Silba adipata McAlpine : deux oeufs et quatre enveloppes d'oeufs vides découverts sous une écaille ostiolaire

Silba adipata McAlpine : deux œufs et quatre enveloppes d'œufs vides découverts sous une écaille ostiolaire
(stéréomicroscope)

 

Silba adipata McAlpine : deux oeufs découverts sous deux écailles ostiolaires entrecroisées

Silba adipata McAlpine : deux œufs découverts sous deux écailles ostiolaires entrecroisées
(l'écaille qui recouvrait totalement les œufs a été enlevée ; stéréomicroscope)
 

Sachant que le délai d'incubation est au minimum de 3 jours en juin (voir chapitre), et que pendant ces 3 jours le diamètre de la figue attaquée a augmenté d'au moins 1 mm (voir chapitre), nous pouvons déterminer la taille maximale des figues au moment de l'attaque de Silba adipata McAlpine. Il convient de réduire de 1 mm le diamètre mesuré pour 15 des 16 figues attaquées, et de conserver le diamètre mesuré pour la figue qui ne comportait que des œufs frais.

Il résulte donc que les figues attaquées sur le jeune plant de la variété Bécane présentaient les tailles maximales suivantes (diamètres) au moment de la ponte : 1,1 cm (2 figues) ; 1,2 cm (2 figues) ; 1,3 cm (1 figue) ; 1,4 cm (2 figues) ; 1,5 cm (1 figue) ; 1,6 cm (2 figues) ; 1,7 cm (1 figue) ; 1,8 cm (3 figues) ; 1,9 cm ( 1 figue) ; 2,2 cm (1 figue).

Notons que l'on retrouve la taille critique d'attaque de 1,1 cm de diamètre, identifiée lors de la première observation rapportée supra. S'agissant dans la présente observation d'une taille maximale, la taille critique d'attaque pourrait être inférieure à 1,1 cm (mais l'âge réel des enveloppes d'œufs vides contenues dans l'une des deux figues d'un diamètre de 1,2 cm mesuré le 13 juin 2022 n'étant pas connu, il est impossible de le vérifier...).

Et remarquons que 7 figues sur 16 (44 %) avaient au moment de la ponte une taille maximale (diamètre) comprise entre 1,1 et 1,4 cm.

Etant souligné qu'aucune des figues parasitées ne présentait de trous de sortie de larve, ni de variation de couleur (leur épiderme était entièrement vert), deux indices qui auraient permis d'affiner l'âge des enveloppes d'œufs vides.

 

QUATRIÈME OBSERVATION

 

Cette observation est intéressante car elle montre que, même pour les figues fleurs, les pontes peuvent avoir lieu dans des figues de très petit diamètre.

Le 12 avril 2020, j'ai ramassé sur un arbre de la variété 'Grise de la Saint-Jean' un lot de petites figues fleurs immatures rougies, très proches du stade de l'abscission, qui me semblaient relever du processus de chute physiologique.

En les ouvrant, j'ai constaté que deux d'entre elles étaient infestées par Silba adipata McAlpine alors qu'elles présentaient des diamètres de 1,2 cm et 1,3 cm.

La figue de 1,3 cm de diamètre contenait 1 larve de 1,5 mm de longueur et celle de 1,2 cm de diamètre (photographies ci-dessous) contenait 4 larves de deux tailles différentes (longueurs : 3 mm et 1,5 mm).
 

Figue immature de 1,2 cm de diamètre attaquée par Silba adipata McAlpine

Figue immature de 1,2 cm de diamètre attaquée par Silba adipata McAlpine

 

Mesure du diamètre de la petite figue immature attaquée par Silba adipata McAlpine : 1,2 cm

Mesure du diamètre de la petite figue immature attaquée par Silba adipata McAlpine : 1,2 cm
 

La présence de larves de tailles nettement différentes traduit des pontes successives espacées de quelques jours. Dans le cas considéré, la figue a fait l'objet d'au moins deux attaques (deux tailles de larves).
 

Figue immature de 1,2 cm de diamètre contenant 4 larves de Silba adipata McAlpine

Figue immature de 1,2 cm de diamètre contenant 4 larves de Silba adipata McAlpine (dans fragment à gauche)

 

Larves de Silba adipata McAlpine de taille différente à l'intérieur d'une figue immature d'un diamètre de 1,2 cm

Larves de Silba adipata McAlpine de taille différente à l'intérieur d'une figue immature d'un diamètre de 1,2 cm
 

Les pontes peuvent être datées au 27 mars pour les deux larves de 3 mm de long et au 2 avril pour les deux larves de 1,5 mm de long (voir méthode de détermination des dates d'attaque).

Considérons la ponte la plus ancienne, qui remonte à 16 jours auparavant. Pendant cette période, le diamètre de la figue fleur a augmenté de 0,52 mm par jour, soit de 0,83 cm (16 x 0,052 cm). Voir le chapitre établissant l'accroissement quotidien moyen du diamètre des figues fleurs attaquées.

En prenant en compte cet accroissement, le diamètre de la figue à la date de la ponte serait de 1,4 - 0,83 = 0,57 cm (soit 5,7 mm, arrondis à 6 mm). Etant souligné qu'il a été appliqué un ajustement de 2 mm au diamètre de ramassage de la figue (1,2 cm), pour tenir compte du dessèchement intervenu lors de son évolution vers l'état de figue entièrement rougie.

En l'état actuel de mes observations, il ne me paraît pas possible qu'une figue d'un diamètre de 6 mm puisse être attaquée par Silba adipata McAlpine.

Une hypothèse serait que la figue est bien une figue relevant de la figue physiologique, qui aurait été attaquée lorsque elle était encore verte et qui n'aurait pas évolué (ou très peu) depuis la date de la ponte. Dans ce cas, son diamètre lors de ponte était de 1,4 cm, ou 1,2 / 1,3 cm si la taille de la figue a très légèrement évolué après la ponte.

 

CINQUIÈME OBSERVATION

 

Le 11 juin 2021, malgré des séances d'observation de plusieurs heures réalisées quotidiennement depuis le 5 juin, je n'avais pas encore pu observer de pontes de Silba adipata McAlpine sur la touffe de figuier de la variété unifère 'Bellone'. J'avais pourtant effeuillé celle-ci de façon drastique (mais sélective), de façon à pouvoir suivre plus facilement les séquences de pontes successives des femelles.

Selon le très faible diamètre (évalué visuellement) des figues immatures en cours de développement, je savais que la fructification de ce figuier enregistrait un retard de l'ordre de deux semaines par rapport à celle de l'année précédente. La fréquentation de Silba adipata McAlpine sur la touffe était bien établie, par les captures dans  le piège McPhail au sulfate d'ammonium que j'avais posé dès le 1er mars  (22 femelles et 10 mâles, à la date du 11 juin), et par mon constat quotidien de présence sur ce figuier de 1 à 4 mouches de l'espèce (selon les jours ou  les heures), qui ne pondaient pas, mais qui se nourrissaient sur le revers des feuilles. 

Je me demandais si les figues de très petit diamètre avaient pu être attaquées par Silba adipata Mcalpine, même une seule fois, un des jours précédents, à un moment de la journée où je n'avais pas été présent. Et je m'interrogeais sur l'éventualité de pontes réalisées dans des figues de diamètre inférieur au plus petit diamètre de figue infestée que j'avais pu mesurer jusqu'alors (1,1 cm).

Pour en avoir le cœur net, j'ai ramassé en fin de journée les 20 plus grosses figues présentes sur la touffe (en majorité vertes, quelques unes présentant une partie rougie). Leur diamètre, mesuré au pied à coulisse, variait de 0,8 à 1,4 cm, avec une bonne proportion de valeurs autour de 1 cm. Plus précisément : 0,8 cm (2 figues) ; 0,9 cm (1 figue) ; 1 cm (5 figues) ; 1,1 cm (7 figues) ; 1,2 cm (2 figues) ; 1,3 cm (2 figues) ; 1,4 cm (1 figue). Soit 12 figues sur 20 d'un diamètre égal ou supérieur au plus petit diamètre de figue attaquée que j'avais mesuré jusqu'alors.

L'examen au stéréomicroscope des écailles ostiolaires et du canal ostiolaire de chacune des 20 figues n'a révélé aucune présence d'œufs. Aucune attaque de femelles pondeuses de Silba adipata McAlpine n'avait encore eu lieu sur la touffe de figuier.

Cette observation montre que la présence sur un figuier de figues immatures de diamètre très petit, mais égal ou supérieur à la taille critique d'attaque de Silba adipata McAlpine, ne déclenche pas systématiquement des attaques, même si des mouches consommatrices de l'espèce fréquentent régulièrement ce figuier.

 

 

Retour début page Début page   Retour au sommaire Sommaire