Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Infestation > Détermination des tailles d'attaque a posteriori

 

Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET

(sauf indications)
Tous droits réservés 

 

 

Détermination des tailles d'attaque a posteriori

 

 

 

Selon le plan suivant : problématique, méthode 1, méthode 2, recherche d'affinement de la méthode 2.

 

PROBLÉMATIQUE

 

Au cours de plusieurs années d'observation de Silba adipata McAlpine, j'ai réalisé des centaines de mesures du diamètre des figues attaquées, juste après leur ramassage (sur l'arbre ou au sol). Voir chapitre relatif à la taille au ramassage des figues infestées.

Lors de la campagne d'observation des pontes 2020, j'ai pu établir (mesures au pied à coulisse) que toutes les figues attaquées par Silba adipata McAlpine continuent à se développer après la ponte, pendant la période séparant celle-ci de la chute au sol.

Le diamètre de la figue connaît un accroissement significatif (pouvant dépasser 1 cm), malgré la présence de larves à l'intérieur de celle-ci.

Les analyses des accroissements du diamètre de la figue selon le diamètre de celle-ci lors de l'attaque et selon le délai séparant la ponte de l'abscission font apparaître (à quelques exceptions près) que plus la figue est petite au moment de l'attaque, plus le délai séparant la ponte de l'abscission est long et plus la taille de la figue s'accroît pendant celui-ci.

Voir détails au chapitre "Accroissement de la taille des figues attaquées".

Il convient donc de bien distinguer la taille au ramassage (sur l'arbre ou au sol) de la taille au moment de la ponte, qui lui est nettement inférieure.

Il s'ensuit une problématique de détermination de la taille des figues au moment de la ponte, lorsque l'on ne dispose que de la taille de celles-ci au ramassage.
 

Silba adipata McAlpine : ponte (oviposition) sous une écaille ostiolaire d'une figue fleur

Silba adipata McAlpine : ponte (oviposition) sous une écaille ostiolaire d'une figue fleur
(variété Grise de la Saint-Jean)

 

Silba adipata McAlpine : ponte (oviposition) sous une écaille ostiolaire d'une figue fleur

Silba adipata McAlpine : ponte (oviposition) sous une écaille ostiolaire d'une figue fleur
(variété Grise de la Saint-Jean)

 

MÉTHODE 1

 

La méthode la plus simple, mais aussi la plus approximative, pour déterminer la taille d'une figue au moment où elle a été attaquée par Silba adipata McAlpine est de soustraire au diamètre au ramassage de la figue, soit 0,7 cm (figues ramassées sur l'arbre au stade proche de l'abscission, ou au sol non desséchées), soit 0,4 cm (figues ramassées sur l'arbre dès que leur rougissement permet de les détecter).
 

Remarque : les valeurs 0,7 cm et 0,4 cm ont été calculées pour les figues de la variété 'Bellone'. Il convient peut-être de les moduler (à la hausse ou à la baisse) pour d'autres variétés.
 

Valeur 0,7 cm.

Il s'agit de l'accroissement moyen du diamètre de la figue entre la ponte et l'abscission, tel que fourni au chapitre "Accroissement de la taille des figues attaquées".

Une indication fournie dans le même chapitre conforte le choix de cette valeur : 74 % (soit près des trois quarts) des accroissements du diamètre de la figue entre la ponte et l'abscission se situent dans la plage 0,5 à 0,9 cm.

La valeur moyenne 0,7 cm retenue se situe au milieu de cette plage. Des écarts sensibles par rapport à la valeur 0,7 cm n'existent donc que pour un quart des figues.
 

Valeur 0,4 cm.

L'accroissement moyen du diamètre de la figue de 0,7 cm concerne la totalité de la période séparant la ponte de l'abscission, alors que les figues attaquées sont ramassées souvent sur l'arbre bien avant le stade de l'abscission.

Auquel cas, il convient d'appliquer une règle de prorata temporis.

Je n'ai pu collecter que peu d'éléments permettant de préciser cette règle, mais une approximation peut être proposée.

Selon mes observations rapportées au chapitre "Symptômes de l'attaque, observations complémentaires", j'ai pu déterminer (sur 3 figues seulement) le délai d'apparition d'un rougissement important, permettant de repérer nettement l'attaque d'une figue par Silba adipata McAlpine : 9, 11 et 13 jours.

Si l'on considère l'accroissement quotidien moyen du diamètre de la figue pendant la période séparant la ponte de l'abscission (0,04 cm), fourni au chapitre "Accroissement de la taille des figues attaquées", les trois délais précités correspondent aux accroissements du diamètre suivants : 0,36, 0,44 et 0,52 cm (moyenne 0,44 cm).

On peut donc retenir 0,4 cm comme approximation de l'accroissement du diamètre de la figue après la ponte pour les figues ramassées sur l'arbre dès qu'elles sont repérables par leur rougissement.

 

MÉTHODE 2

 

Une seconde méthode, moins approximative, consiste à calculer le nombre de jours séparant la ponte du ramassage et à prendre en compte l'accroissement quotidien moyen du diamètre de la figue entre la ponte et l'abscission, tel que calculé au chapitre "Accroissement de la taille des figues attaquées", soit 0,04 cm.

Etape 1 : estimer le nombre de jours écoulés depuis la ponte, selon la méthode de détermination de la date d'attaque d'une figue.

Etape 2 : multiplier 0,04 cm par le nombre de jours obtenus à l'étape 1, pour obtenir l'accroissement du diamètre de la figue depuis la ponte, et soustraire ce dernier au diamètre de la figue mesuré au ramassage, pour obtenir la taille de la figue au moment de l'attaque.

Exemple : une figue attaquée mesurant 2,4 cm de diamètre au ramassage, et pour laquelle il a été déterminé que l'attaque (ponte) a eu lieu 7 jours auparavant, présentait au moment de l'attaque un diamètre de 2,4 - (0,04  x 7) = 2,12 cm, arrondi à 2,1 cm.

 

RECHERCHE D'AFFINEMENT DE LA MÉTHODE 2

 

La méthode 2 ci-dessus exposée ne tient pas compte des différences significatives d'accroissement du diamètre de la figue entre la ponte et l'abscission en fonction de la taille de celle-ci au moment de la ponte.

Pour affiner la méthode, il convient de vérifier si une figue attaquée dont on a mesuré le diamètre au ramassage peut être rattachée par un effet de seuil de taille à une plage de diamètres de la figue au moment de l'attaque (par exemple, un figue de 2,1 cm de diamètre au ramassage pourrait correspondre de façon exclusive à la plage des diamètres de la figue au moment de l'attaque de 1,1 à 1,4 cm).

Et, dans l'affirmative, d'appliquer l'accroissement quotidien moyen du diamètre de la figue spécifique de cette plage des diamètres de la figue au moment de l'attaque.

Sachant que le relevé des pontes témoins fourni en fin du chapitre "Accroissement de la taille des figues attaquées" permet de calculer l'accroissement quotidien moyen du diamètre de la figue pour des plages choisies du diamètre de la figue au moment de la ponte.

Considérons trois plages (1,1 à 1,4 cm ; 1,5 à 1,9 cm ; 2 cm et au-dessus) et ventilons selon celles-ci les tailles au ramassage des figues attaquées, figurant dans le relevé.

Diamètre de la figue au moment de la ponte entre 1,1 et 1,4 cm : 1,8 à 2,5 cm de diamètre lors du ramassage.

Diamètre de la figue au moment de la ponte entre 1,5 et 1,9 cm : 2 à 2,6 cm de diamètre lors du ramassage.

Diamètre de la figue au moment de la ponte de 2 cm et au-dessus : 2,2 à 2,5 cm de diamètre lors du ramassage

Le très large chevauchement des trois plages des diamètres au ramassage ne permet pas de repérer un effet de seuil permettant d'affecter une figue dont on connaît la taille au ramassage à l'une des 3 plages du diamètre au moment de la ponte (et d'appliquer l'accroissement quotidien moyen du diamètre de la figue correspondant à la plage considérée des tailles au moment de la ponte).

Le choix d'autres plages pour le diamètre de la figue au moment de la ponte conduit à la même impossibilité.

 

 

Retour début page Début page   Retour au sommaire Sommaire