Silba adipata McAlpine

Présentation      Biologie      Mode de vie      Infestation      Moyens de lutte

 


Accueil > Infestation > Infestation des figues immatures (œufs).

 

Auteur : François DROUET.
Photographies : François DROUET.
Tous droits réservés.

 

 

Infestation des figues immatures (œufs)

 

 

 

Selon le plan suivant : nombre d'œufs présents dans une figue, types d'écailles ostiolaires, implantation des œufs par types d'écailles ostiolaires, nombre d'écailles ostiolaires utilisées dans une figue, dissémination des œufs selon le nombre d'écailles ostiolaires utilisées.

 

NOMBRE D'ŒUFS PRÉSENTS DANS UNE FIGUE

 

Une figue parasitée par Silba adipata McAlpine contient ordinairement de 1 à 5 œufs. C'est le nombre d'œufs (ou d'enveloppes d'œufs vides) que je trouve régulièrement dans une figue par l'examen des écailles ostiolaires et du canal ostiolaire au stéréomicroscope.

L'analyse du parasitage de 143 figues, que j'ai réalisée en juillet / aôut 2021 (voir chapitre spécifique), a montré que 98 % d'entre elles contenaient de 1 à 5 œufs, et 80 % d'entre elles contenaient de 1 à 3 œufs. Plus précisément : 24 % d'entre elles contenaient 1 œuf, 38 % 2 œufs, 18 % 3 œufs, 10 % 4 œufs, 8 % 5 œufs, 2 % plus de 5 œufs.

Le nombre de grosses larves (6 à 7 mm) que je trouve habituellement dans une figue parasitée sans trous de sortie de larve (1 à 3 le plus souvent, 4 ou 5 de façon moins fréquente, mais non rare) constitue un élément de confirmation. Le nombre de trous de sortie de larve n'est pas significatif car j'ai observé que plusieurs larves peuvent emprunter le même trou de sortie.

Je puis faire état aussi d'un autre élément de confirmation par les larves : en juin, juillet et août 2015, j'ai examiné l'intérieur de 200 figues immatures parasitées par Silba adipata McAlpine, des variétés 'Grise de la Saint-Jean' et 'Bellone'. Elles étaient en grande partie encore pourvues de leurs larves (figues ramassées sur l'arbre pour la plupart). Je n'ai trouvé que des figues contenant de une à cinq larves.
 

Silba adipata McAlpine : 5 enveloppes d'oeufs vides (chorions) sous une écaille ostiolaire qui a été relevée.

Silba adipata McAlpine : 5 enveloppes d'œufs vides (chorions) sous une écaille ostiolaire qui a été relevée.
 

Il m'arrive de trouver (occurrence faible) dans une figue un nombre d'œufs très supérieur à 5, en raison de la pluralité de pontes dans une même figue (figue visitée par plusieurs femelles ; voir chapitre spécifique). Le nombre d'œufs le plus élevé que j'ai observé dans une figue est de 29 (à l'état d'enveloppes d'œufs vides). Voir chapitre relatif à la pluralité de pontes dans une même figue. Des observateurs autres que moi ont trouvé un nombre d'œufs bien supérieur dans une même figue, pouvant dépasser la centaine (voir chapitre).
 

Silba adipata McAlpine : 7 oeufs et 7 enveloppes d'oeufs vides (chorions) sous une écaille ostiolaire qui a été relevée.

Silba adipata McAlpine : 7 œufs et 7 enveloppes d'œufs vides (chorions) sous une écaille ostiolaire qui a été relevée.
(figue immature ; les œufs ont été déposés au-dessous des chorions lorsque l'écaille était horizontale).

 

TYPES D'ÉCAILLES OSTIOLAIRES

 

Je nomme écailles ostiolaires "de premier rang" (de "premier niveau"), les écailles dont la base est située au plus près de la surface de la figue (ce sont les écailles ostiolaires les plus hautes). Les écailles de premier rang peuvent se superposer légèrement par la pointe. Elles sont épaisses, coriaces, et souvent de couleur rougeâtre, entièrement ou sur les bords. Et je nomme écailles ostiolaires "de second rang" ("de second niveau") celles qui se trouvent juste au-dessous des écailles de premier rang. Largement ou totalement recouvertes par les écailles ostiolaires de premier rang, elles sont assez coriaces ou assez tendres, selon la variété. Leur couleur est généralement verdâtre, partiellement rougeâtre pour certaines variétés.

Au-dessous des écailles ostiolaires de second rang (second niveau) se trouvent des écailles fines, plus tendres que les précédentes, de couleur vert clair. En général horizontales, elles précèdent les écailles du canal ostiolaire (verticales et blanchâtres). Elles ne font jamais l'objet d'un dépôt d'œuf. Note : selon la variété et le niveau de développement de la figue, des écailles ostiolaires de second niveau peuvent également être tendres, fines, et de couleur vert clair.

Ci-après, exemple d'une figue immature verte.
 

Figue immature : écailles ostiolaires de premier niveau, au nombre de trois.

Figue immature : écailles ostiolaires de premier niveau, au nombre de trois.
(elles recouvrent totalement ou largement les écailles ostiolaires de second niveau).

 

Figue immature : écailles ostiolaires de second niveau, au nombre de trois.

Figue immature : écailles ostiolaires de second niveau, au nombre de trois, visibles après enlèvement de celles de premier niveau.
(noter à trois endroits les traces de tranchage au scalpel des écailles ostiolaires de premier niveau).

 

Figue immature : écailles ostiolaires horizontales fines situées sous les écailles ostiolaires de second niveau.

Figue immature : écailles ostiolaires horizontales fines situées sous les écailles de second niveau (enlevées au scalpel).
(Silba adipata McAlpine ne dépose jamais d'œufs sous ce type d'écailles).

 

Dans le cas d'une figue immature qui a rougi plusieurs jours après la ponte de Silba adipata McAlpine, toutes les écailles ostiolaires sont totalement ou partiellement rougeâtres (voir photographies ci-dessous).
 

Figue immature rougie (ponte de Silba adipata McAlpine) : écailles ostiolaires de premier niveau.   Figue immature rougie (ponte de Silba adipata McAlpine) : écailles ostiolaires de second niveau.   Figue immature rougie (ponte de Silba adipata McAlpine) : écailles ostiolaires situées sous celles de second niveau.

Figue immature rougie (ponte de Silba adipata McAlpine), de gauche à droite : écailles de premier niveau, de second niveau, et sous celles de second niveau.

 

Ci-après, photographies du canal ostiolaire.
 

Figue immature rougie (attaquée par Silba adipata McAlpine) : canal ostiolaire vu de dessus.

Figue immature rougie (attaquée par Silba adipata McAlpine) : canal ostiolaire vu de dessus.
(toutes les écailles ostiolaires horizontales ont été enlevées).

 

Figue immature rougie (attaquée par Silba adipata McAlpine) : canal ostiolaire vu de dessus.

Figue immature rougie (attaquée par Silba adipata McAlpine) : canal ostiolaire vu de dessus.
(toutes les écailles ostiolaires horizontales ont été enlevées).

 

Figue immature (épiderme rougi par une attaque de Silba adipata McAlpine) : canal ostiolaire vu de dessous

Figue immature (épiderme rougi par une attaque de Silba adipata McAlpine) : canal ostiolaire vu de dessous.

 

IMPLANTATION DES ŒUFS PAR TYPES D'ÉCAILLES OSTIOLAIRES

 

F. SILVESTRI précise que l'œuf est le plus souvent déposé sous une "écaille de premier ordre extérieur", dans quelques cas sous une "écaille de second ordre".  Il indique aussi que, dans le cas de figues ayant un ostiole très ouvert, l'œuf peut être déposé de façon plus ou moins perpendiculaire dans le conduit ostiolaire. Référence : SILVESTRI F., 1917, Sulla Lonchaea aristella Beck. (Diptera : Lonchaeidae) dannosa alle infiorescenze e fruttescenze del caprifico e del fico, Bollettino del Laboratorio di Zoologia Agraria in Portici, vol.12, pp. 123 -146. 

J'observe régulièrement sous stéréomicroscope les régions ostiolaires de figues à tous les stades d'évolution, et mes observations rejoignent celles de F. SILVESTRI : la plus grande partie des œufs est abritée par des écailles ostiolaires de premier rang, une partie bien plus faible, mais qui reste significative, est abritée par des écailles ostiolaires de second rang, et je trouve aussi des implantations d'œufs dans le canal ostiolaire, mais elles sont de très faible occurrence.

L'étude du parasitage de 143 figues, que j'ai réalisée en juillet / aôut 2021 (voir chapitre spécifique), a permis de préciser les proportions des implantations précitées. Elle a montré que, pour 83 % des figues parasitées, les œufs sont placés sous des écailles ostiolaires de premier rang, pour 8 % des figues sous des écailles ostiolaires de second rang, pour 7 % des figues sous des écailles ostiolaires de premier et de deuxième rang, et pour 2 % des figues dans le canal ostiolaire. 

Ci-après, deux exemples d'implantation des œufs sous une écaille ostiolaire de premier niveau.
 

Silba adipata McAlpine : un oeuf sous une écaille ostiolaire de premier niveau.

Silba adipata McAlpine : un œuf sous une écaille ostiolaire de premier niveau.
(sur 3 écailles de premier niveau, une a été tranchée à la base au scalpel et retournée, révélant un œuf).

 

Silba adipata McAlpine : trois oeufs sous une écaille ostiolaire de premier niveau.

Silba adipata McAlpine : trois œufs sous une écaille ostiolaire de premier niveau.
(3 écailles de premier niveau ; une a été tranchée à la base au scalpel et retournée, montrant 3 œufs ; elle recouvrait en partie l'écaille du bas, à gauche).
 

Ci-après, deux exemples d'implantation des œufs sous une écaille ostiolaire de second niveau.
 

Silba adipata McAlpine : pointe d'un oeuf sous une écaille ostiolaire de second niveau.

Silba adipata McAlpine : pointe d'un œuf sous une écaille ostiolaire de second niveau.
(l'écaille sous laquelle se trouve l'œuf était recouverte par une écaille de premier niveau, qui a été enlevée au scalpel).

 

Silba adipata McAlpine : ponte sous une écaille ostiolaire de second niveau 1/2.

Silba adipata McAlpine : ponte sous une écaille ostiolaire de second niveau 1/2.
(l'écaille de second niveau à droite recouvre des œufs ; noter les traces de tranchage au scalpel des écailles de premier niveau).

 

Silba adipata McAlpine : ponte sous une écaille ostiolaire de second niveau 2/2.

Silba adipata McAlpine : ponte sous une écaille ostiolaire de second niveau 2/2.
(l'écaille ostiolaire de second niveau détachée révèle un œuf frais et un chorion).
 

Et ci-dessous, exemple d'implantation d'un œuf dans le canal ostiolaire.
 

Silba adipata McAlpine : enveloppe d'oeuf vide (chorion) blanche positionnée verticalement dans le canal ostiolaire

Silba adipata McAlpine : enveloppe d'œuf vide (chorion) blanche positionnée verticalement dans le canal ostiolaire.
(figue immature rougie ; les écailles ostiolaires de surface ont été enlevées).

 

Silba adipata McAlpine : enveloppe d'oeuf vide (chorion) blanche positionnée verticalement dans le canal ostiolaire

Silba adipata McAlpine : enveloppe d'œuf vide (chorion) blanche positionnée verticalement dans le canal ostiolaire.
(figue immature rougie ; les écailles ostiolaires de surface ont été enlevées).

 

NOMBRE D'ÉCAILLES OSTIOLAIRES UTILISÉES DANS UNE FIGUE

 

CAS DES FIGUES CONTENANT 1 A 5 ŒUFS

Lorsque la figue contient 1 œuf, j'ai observé que celui-ci peut être implanté sous une écaille ostiolaire ou dans le canal ostiolaire. Lorsqu'elle contient de 2 à 5 œufs, j'ai observé que ceux-ci  sont implantés sous une seule écaille ostiolaire, sous plusieurs écailles ostiolaires (au maximum 3), et/ou dans le canal ostiolaire.

L'étude du parasitage de 143 figues, que j'ai réalisée en juillet / août 2021 (voir chapitre spécifique), a permis de confirmer ces observations, et de préciser les proportions des types d'implantations des œufs. 

Elle a montré que, 64 % des 143 figues examinées (91) abritent des œufs sous une seule écaille ostiolaire ;  28 % (40 figues) abritent des œufs sous 2 écailles ostiolaires ; 6 % (9 figues) abritent des œufs sous trois écailles ostiolaires ; 2 % (3 figues) abritent des œufs dans le seul canal ostiolaire. Dans le lot examiné, aucune des figues n'abrite simultanément des œufs dans le canal ostiolaire et sous une ou plusieurs écailles ostiolaires, mais j'ai déjà observé ces types de cas.

Les résultats confirment mes observations régulières de la faible occurrence de la répartition des œufs sous 3 écailles ostiolaires, et de l'absence de dissémination d'œufs sous plus de 3 écailles ostiolaires, pour des figues contenant un maximum de 5 œufs.

 

CAS DES FIGUES CONTENANT PLUS DE 5 ŒUFS

Lorsque la figue contient un nombre d'œufs supérieur à 5 (pluralité de pontes dans la même figue), j'ai observé que leur dissémination concerne souvent de 1 à 3 écailles ostiolaires, parfois plus de 3 écailles ostiolaires. Le nombre maximal d'écailles ostiolaires abritant des œufs que j'ai pu observer dans une figue est de 7 (il s'agissait d'écailles de premier et de second rang, pour un total de 29 œufs). Voir chapitre relatif à la pluralité des pontes dans une figue.

J'ai pu observer la présence simultanée d'œufs sous les écailles ostiolaires et dans le canal ostiolaire. Voir chapitre relatif à la pluralité des pontes dans une figue. Je n'ai pas observé de cas de plus de 5 œufs groupés dans le canal ostiolaire. Le maximum d'œufs groupés dans le canal ostiolaire que j'ai observé est de 3.

 

OBSERVATION FRÉQUENTE A NOTER

Dans les cas de nombre d'œufs très supérieur à 5, j'observe que, souvent, une écaille ostiolaire de premier rang regroupe la plus grande partie des œufs, alors que les autres écailles de premier rang de la figue ne sont pas utilisées (vierges d'œufs). Les femelles successives qui pondent dans la figue ciblent préférentiellement cette écaille ostiolaire, sous laquelle s'amassent les œufs, en couches superposées (plus ou moins bien formées, et difficles à différencier lorsque les œufs atteignent un nombre élevé).

Cette observation régulière montre que, chez Silba adipata McAlpine, les femelles pondeuses ne craignent pas la présence d'œufs d'autres femelles sous une écaille ostiolaire pour y déposer leurs œufs ; et qu'elles ont même tendance à grouper ceux-ci sous l'écaille ostiolaire qu'ont choisie les femelles qui les ont précédées. Je n'ai pas l'explication de ce comportement(contact de l'ovipositeur avec les œufs issus des pontes précédentes générant un ressenti de sécurité ? Position de l'écaille ostiolaire concernée rendant celle-ci la plus facilement accessible lors des va-et-vients de la femelle au-dessus de l'ostiole avant insertion de l'ovipositeur ?).

Exemple : amas de 17 œufs (œufs non éclos et enveloppes d'œufs vides) sous une des quatre écailles ostiolaires de premier niveau d'une figue immature de la variété unifère 'Bécane' ; les trois autres écailles de premier niveau n'abritant pas d'œufs. Le décompte des œufs sous stéréomicroscope a conduit au détail suivant : 3 œufs groupés non éclos, 2 œufs groupés laissant apparaître des larves en train de naître, 12 enveloppes d'œufs vides. Observation du 18/06/2023.
 

Silba adipata McAlpine : amas d'oeufs sous une seule des quatre écailles ostiolaires de premier niveau d'une figue immature.

Silba adipata McAlpine : amas d'œufs sous une seule des quatre écailles ostiolaires de premier niveau d'une figue immature.
(à gauche, traces des tranchages au scalpel des quatre écailles ostiolaires de premier niveau).

 

DISSÉMINATION DES ŒUFS SELON LE NOMBRE D'ÉCAILLES UTILISÉES

 

L'étude du parasitage de 143 figues, que j'ai réalisée en juillet / août 2021 (voir chapitre spécifique) fournit aussi le nombre d'œufs implantés sous chacune des écailles ostiolaires d'une figue. Il s'ensuit que l'on peut connaître la répartition des œufs dans les différents cas d'écailles ostiolaires utilisées dans une figue (une, deux ou trois).

Lorsqu'une seule écaille ostiolaire abrite des œufs (64 % des figues examinées ; 91 figues),  je dénombre : 1 œuf dans 37 % des cas (34 figues) ; 2 œufs dans 40 % des cas (36 figues) ; 3 œufs dans 14 % des cas (13 figues) ; 4 œufs dans 3 % des cas (3 figues) ; 5 œufs dans 6 % des cas (5 figues).

Lorsque tous les œufs sont disséminés sous deux écailles ostiolaires (28 % des 143 figues examinées ; 40 figues), je dénombre : 2 œufs dans 38 % des cas - 15 figues (1,1) - c'est à dire 1 œuf sous chacune des deux écailles ; 3 œufs dans 30 % des cas - 12 figues (1,2) - c'est à dire 1 œuf sous une écaille, et deux œufs sous l'autre écaille ; 4 œufs dans 23 % des cas - 9 figues, dont 7 figues (2,2) et 2 figues (1,3) ; 5 œufs dans 7 % des cas - 3 figues, dont 2 figues (1,4) et 1 figue (2,3) ; 7 œufs dans  2 % des cas - 1 figue (2,5).

Lorsque tous les œufs sont disséminés sous trois écailles ostiolaires (6 % des 143 figues examinées ; 9 figues), je dénombre : 3 œufs dans 11 % des cas - 1 figue (1,1,1) ; 4 œufs dans 33 % des cas - 3 figues (1,1, 2) ; 5 œufs dans 33 % des cas - 3 figues, dont 2 figues (1,2,2)  et 1 figue (1,1,3) ; 6 œufs dans 22 % des cas - 2 figues (1,2,3).

Lorsque les œufs sont situés dans le canal ostiolaire (2 % des 143 figues examinées ; 3 figues), je dénombre : 1 œuf dans le cas d'une figue, et 2 œufs dans le cas de 2 figues.
 

 Silba adipata McAlpine : 3 oeufs disséminés sous 2 écailles ostiolaires.

Silba adipata McAlpine : 3 œufs disséminés sous 2 écailles ostiolaires.

 

 

Connaître la volumétrie et l'implantation des œufs dans une figue est affaire d'observation et de dénombrement. Connaître le nombre de pontes dont une figue a fait l'objet est un sujet beaucoup plus complexe dans la plupart des cas, que j'aborde dans le chapitre "Dénombrement des pontes".

 

 

Retour début page Début page   Retour au sommaire Sommaire